•  

     

    Sa c'est moi, j'ai 14 ans, je m'appelle Kekkon Sairen, se qui veut dire "sirène des mer" ou "結婚サイレン" . J'habite au japon des chibi, c'est une planète identique a celle des humain mains sauve que nous on n'est tout petit. Moi je suis une personne de caractère qui se croit tout le temps la meilleur (et c'est le cas), aussi une tête de mule, je ne laisse jamais tomber quelque chose et comparer au autre fille ma grande passion c'est de me battre et non de me pomponner. J'ai toujours battus tout le monde sauf un jour, quant j'était petite. Jamais je n’oublierez son visage, c'était le plus beau de la classe, mystérieux, cool tout pour faire craquer une fille. il se battez presque jamais, faut le provoquer dans une battel pour que sa marche et je me suis fait ridiculement laminer. Mais c'est battel se n'est pas n'importe quoi c'est un combat entre équipe ou individuel, pour les équipe ,il faut être minimum 5 personne. Après avoir décider si tu combat tout seul ou non, tu doit lancer un défit qui doit relever si il tien a sa réputation. Moi je fessait partie de aucune équipe avant aujourd'hui où un groupe qui comptait 4 personne, ils me proposent de les rejoindre comme il avez entendue mais exploit. J'en avez marre de jouez en solo alors je dit oui mais le seul problème c'est que je ne c'est pas comment faire pour avoir des amies. Car la confiance en ces coéquipier est primordial dans se genre de combat mais je ferait tout mon possible. 

    Un mois plus tard.

    Tout le monde était vraiment copains, je m'en était sortie sens une seul égratignure. Mes nouveaux camarade s'appelez Yugâ, Yo, Akira, et Mijo, que des garçons mais sa vous pouvez vous en douter. On n'avez affiner nos technique avons mémoriser d'autre en groupe. On n'allez passer notre première battel en groupe se soire a 19h dans un parc. A  l'heur dite, tout le monde était la, dans l'équipe efface avez l'aire coriace mais surtout un qui me dit quelque chose, mais qui? 

    ... : La battel va se dérouler dans une piscine!

    On n'eu un petit problème c'est que nos attaque n'était pas fait pour être utiliser dans une piscine mais moi c'était encore pire. Je fit une tête d'une personne choquer mais aussi de peur et de d'égout.

    Yugâ : Sa va pas Kekkon?

    Je le regarde et fit une tête de personne qui fait croire que tout va pour le mieux que j'était juste surprise. Mais la vérité n'était tel, vous pouvez penser que c'est parce que je ne c'est pas nager. Mais je vous rassure je le ses, je nage même comme un petit poisson dans l'eau et c'est bien sa le problème. J'ai comme des gènes de poisson, se qui crée une sirène. Au contacte de l'eau je me transforme donc imaginer dans une piscine, en plus personne est au courant de sa. Mais j'ai une solution, je peut créer un champ de force qui fait qu'on me voit pas en sirène. Elle s'étant jusqu'à 25 kilomètre. Donc je suis sauvez mais pas pour longtemps car j'ai un temps limite, 20 minute. Je n'est pas le droit a l'erreur, je ne doit pas dépasser se temps. Sois en me fessant éliminer ou l’inverse. Donc nous allions a la piscine du cartier et hop tout le monde en maillot. Plouf dans la piscine, les règle de cette battel était simple on devez mettre l'équipe adverse hors de la piscine, pas le droit de tuer, de revenir dans l'eau après être éliminer pour quelque raison que se soi, de faire quoi que ce soit de trop grave a son adversaire. Le gong avez sonner tout le monde se ruer sur tout le monde tout se passez assez bien pour nous. Mais un moment sa tournée en rond donc il on décider de faire rentrer des piranhas n'ayant pas manger depuis des jours. 5 minute après toute mon équipe était hors jeux, je n'était plus que toute seul. Et il ne me rester plus que 3 minute, je partie au fond d'un coup de nageoire et bien sur il me suivez je leur donnez plusieurs coup de queue mais sa na pus suffire. Je me suis fait mordre de tout les coter, j'était bien trop faible pour pouvoir tenir le champ de force qui me permettez que l'on voie en humaine. Du fond de la piscine je voyer les visage de rejet, même de dégoût d'avoir été amie avec ce monstre. Je pleurer dans une piscine mais larme ne pouvais apparaître, j'arriver a les voire sens problème. Il ne rester plus que une personne a éliminer, a la victoire était a nous, mais il a fallu que je foire tout. Se garçon de malheur, en plus c'est celui qui me dis quelque chose. Je commencer a le haïr sans aucune raison valable. Mais pas lui car il est venu me chercher dans l'eau, bizarrement je vie des ailes dans son dos comme un ange qui était venu me sauvez. Ou me noyer complètement pour se débarrassé de se que dieu avez créer. Mais il ne fis rien de tout sa, il me pris dans ces bras me sortie de l'eau avec lui. Mais yeux tenez a penne ouvert mais il m'en failler plus pour me terrasser. Il pris sa serviette et m'essuya le bas de mon cors avec ma queue disparu pour laisser place a mais jambe. Je n'en pouvez plus, je m'évanoui pour me réveiller a l’hôpital. Tout mon groupe était la, les garçons de l'autre équipe, tout le monde. 

    Mon groupe : Salut, eu... Nous somme désoler mais tu doit quitter le groupe.

    Moi : T'inquiète je comprend.

    Et il partir sens laisser un mot de plus, j'espère que cette histoire ne va pas s'ébruiter. L'un des garçons de l'équipe adverse chuchota dans l'oreille de la personne qui me dit quelque chose mais se qui m'énerve c'est que je ne c'est pas a qui il me fait penser! Puis tout le monde partir sauf lui, on était plus que tout les deux.

    Moi : Pour quoi tu ma sauvez? (avec un aire énerver)

    Lui : Je ne pouvez laisser se noyer une aussi belle créature que dieu a créer.

    Il avez sur son visage un sourire qui a mon avis est cancer faire tomber toute les filles amoureuse de lui. Mais bon sa ne peut pas marcher a tout les coup. 

    Moi : Qu'est ce que tu veut?

    Lui : Rien et toi qu'est ce que tu veut?

    Moi : Que tu t'en va!

    Lui : C'est comme sa que l'on acclame son héros? 

    Moi : Plutôt son Zéro.

    Lui : Comme tu est marante, dit moi croit tu être toute seul a porter se fardeau?

    Sur le coup je ne savez pas répondre, qu'est se qui voulez dire par la? 

    Moi : Pourquoi tu dit sa?

    Lui : Au pour savoir. Bon je vais exocet ton premier désire et surement pas le dernier.
    Il en fessait que de dire des chose bizarre mais en tout cas dans tout se qu'il a dit il y avez comme même quelque chose de bien... C'est qu'il allez partir. Enfin le goût de la liberté revient vers moi et me fait voler dans les aires. Mais avant de partir il me laissa un bout de papier où il y avez de marqué dessus son numéro de téléphone plus son prénom qui est... "L'ange de la mer"! Quoi! Qu'est ce que sa veut dire, il se fout de moi ou quoi?

    Je fis de se papier une boulette que je jeta contre le mur d’efface. Je sans que je vais commettre un meurtre, il a de la chance que je sois clouer au lit. Le lendemain on m'autorisa a sortir de l'hôpital, je suis allez directe a l'école. Mon pire cauchemar a eu le temps de se propager rien cas voire les têtes des personnes qui m'entourait avec un regard qu'on fait généralement au personne qui porte la peste. Mais le pire c'est en arrivant en classe, des que j'ouvris la porte et tout de suite un grand silence pris place. Tout sa a cause des rumeur lancer par mon groupe et tout se qui se trouver présent sur la scène de crime, même si se son des rumeur vrai. Mais bon je ne suis pas au bout de mes penne, car voila que rentre "l'ange de la mer". Moi je l'aurait nommer, "l'ange de la mort"car d'ai que je les vus mon coeur ces arrêter. Par réflexe je me suis cacher derrière un cahier en n'arrêtant pas de me répéter : "faite qu'il ne me vois pas! Faite qu'il ne me vois pas!...". Mais les astre n'était pas favorable aujourd'hui car il se dirige vers moi. Pourquoi t'en de malheur sur une pauvre personne sans défense? 

    Lui : Salut

    J'utilisa pour lui répondre une technique de gamin... _ _'

    Moi : Y a personne...

    "Faite qu'il me crois! Faite qu'il me crois!...", je crois que je suis un cas désespérer. Mais bon on ne sais jamais. Sauf que tout le monde me tournais le dos, même dieu qui ne pouvais pas exocet cette toute petite prière!

    Lui : Eu... Tout va bien. Moi c'est Umi Notenshi

    Mais... Mais, il disait vrai sur le papier, "l'ange de la mer", c'est vraiment son prénom car "tenshi" = "ange", "no" = "de" et "umi" = "mer". Je ni crois pas tout sa en japonnais sa fait : Umi no tenshi ou "海の天使". Ho ho! Je n'aurait pas du être si méchant avec lui.

    Moi : Moi c'est...

    Lui : Je connait déjà ton prénom, Kekkon sairen.

    En vrai se n'était pas pour sa que j'avais arrêter de parler. C'est a la vue de mon groupe qui venait de rentrer et de plus avec une nouvelle fille qui avait pris ma place, encore sa ne me gênait pas mais c'est qu'elle portait mon uniforme sa cocotte! Je ne mis pas longtemps a me diriger vers eux pour demandez des explication.

    Moi : Salut je vois que vous n'avez pas mis longtemps a trouver une remplacement?

    Yugâ : Oui

    La nouvelle : C'est qui elle?

    Normalement en me nommant "elle", elle n'aurait pas mis longtemps a être rayer de la carte. Mais il ne fallait pas empirer les choses, alors je me suis mis en mode "zen". Sa a même étonnait certain.

    Moi : Je suis l’ancienne camarade de se groupe.

    La nouvelle : A oui le poisson...

    Mais ses qu'elle si crois la nouvelle, elle na pas peur de jouez avec le feu. Mais le pire pour elle c'est que je si elle en rajoute...

    La nouvelle : Je crois que si tu a était virer c'était pour une bonne raison alors casse toi...

    Elle rajoute du l'huile sur le feu ma parole! Tout le monde ses qu'il ne faut jamais venir me faire chier, mais pas elle alors je vais lui donner une bonne leçon histoire qu'elle s'en souvienne. 

    La nouvelle : ...Sale truite.

    A penne ces mots touche mon tympan, qu'elle a fait un vole planer directe sur le tableau qui se trouve a l'autre bout de la pièce par un simple coup de pied. Tout le monde se tuent. Mais apparemment, la nouvelle n'était pas rassasier. Pour lui faire bien comprendre qu'elle n'était pas a son avantage j'évita tout les coup qu'elle me porta, jusqu'à cette langue de vipère tombe de fatigue. A se moment la je n'avez plus rien a faire ici et commença a partir. 

    Umi : Attention! 

    Quant je me suis retourner un coup fatal se diriger vers moi, je n'avez pas assez de temps pour le paré. Mais a une vitesse ahurissante Umi est arriver pile devant moi et pari se coup d'un seul bras. Ma surprise se lisait sur mon visage sans problème. Quant mes yeux se son poser sur le dos de celui-ci, j'eu l'impression de revoir le seul rival de mon enfance. Ces coups était identique, il l'avez utiliser pour parez mon coup de pied de rotation inversé. Des larme se mir a couler de mon visage, pour aucune raison, mais je suis sur que les autres s'imagine que c'est a cause de se qui venait de se passez mais ce n'était pas le cas. Avant que tout le monde sen rende compte j'était déjà parti sur le toi pour mis réfugier et repenser a tout sa. C'est se que fait depuis toute petite, a chaque fois que quelque chose n'allez pas je venait toujours me réfugier dans l'endroit le plus haut de l'établissement. Je pensait être seul pendant des heure mais a penne je me suis installez que je sursauta a cause de Umi qui venait tout juste de me retrouver tout essouffler.

    Umi : Je savais que j'allez te retrouver la car même en primaire tu faisait sa...
     
    Moi : Haint! Mais comment tu sais sa toi!

    Umi : Tu ne me reconnait vraiment pas?

    Moi : Me dit pas que tu est le garçon qui m'avez battu!?

    Umi : Et si! Je sais tout sur toi.

    Moi : Comment sa?

    Umi : Depuis que je t'ai rencontrée et qu'on n'a disputer un match, j'ai trouver que tu avez du potentiel. Et que tu allez bientôt me dépasser, c'est se qui ma motiver pour devenir plus, je ne voulez pas que tu me dépasse. Je t'ai souvent espionner pour savoir comment tu progressais et je voyer bien tout les effort que tu faisait pour me dépasser. Se qui fus la deuxième raison de ma motivation.

    Je me suis écarter de lui. 

    Moi : Mais tu n'es qu'un sale pervers! 

    Umi : Haint! Mais non! 

    Moi : Si sa s'appelle du harcèlement se que tu a fait!

    Et c'est a partir de cette instant qu'on n'es devenu amis. Je me suis souvenu par la suite que c'était mon premier amour et que j'ai tout cet effort pour devenir plus car si je le battait je lui avouerait tout mais sentiment. Mais cette occasion ne c'est jamais présenter. Mes sentiment non pas mi longtemps a refaire surface. Je me suis mis les même contrainte pour lui avouer mes sentiment. Je lui proposa de faire un match et de pas ménager ces coup. Se que j'aurait du surement faire car j'ai perdu une nouvelle fois. Encore une défaite a mettre sur mon tableau. Je ne lui dirait jamais que je l'aime alors... C'est dommage T°T mais sa ne veut pas dire que je vais arrêter de l'aimer. A sa jamais de la vie!

    Deux mois plus tard.

    Moi : Dit tu as une petite amie?

    Umi : Non, j'en n'est jamais eu et toi?

    Moi : Pareil...

    Cool sa nous fait un point en commun se qui fait une chance d'être dans son coeur!

    Moi : ... Tu est amoureux de quelqu'un?

    Umi : Oui...

    Il se mis a rougir en disent sa, sa me fis mal a la poitrine car sa ne pouvais pas être moi, c'est obliger. Mais je devait rester optimiste!

    Moi : C'est vrai! Mais alors tu doit allez la voir pour lui déclarer ta flemme!

    En prononcent ces mots, je me suis lever de ma chaise et avais mis mais mains sur la table. Tout le monde avais entendu mais je m'en fichait. Tien en parlent de sa, quant ils étaient de mon secret. J'ai eu plusieurs menace et harcèlement mais Umi était toujours a mes coter pour m'aidée a relever la pente. Et depuis j'en reçoi de moins en moins, se qui est super cool. Mais bon revenons a nos moutons, je le pousse vers la porte de la classe pour qu'il y aille.

    10 minute plus tard.

    Moi : Alors qu'est se qu'elle a dit?

    Umi : Je ne l'ai pas encore vu... Elle est dans la classe...

    Moi : Mais qu'est se que tu fichait alors?

    Umi : Comme tu était convaincu que elle n'était pas ici, j'ai fait passer le temps en me promenant dans les couloirs.

    J'ai une énorme envie de le taper mais il faut se retenir.

    Moi : Bon, c'est pas grave, alors c'est qui?

    Umi : Elle est juste en face de moi.

    J'était devant lui, alors je me suis retourner. Et la je vis une grosse passer avec plaint de bouton sur la figure. 

    Moi : Elle?

    Umi : Haint! Mais non!

    Il me pointa du dois, je fis presque le pont pour regarder derrière. Mais la c'était le tour de d'une personne aussi fine qu'un brin d'herbe. 

    Moi : C'est elle alors!?

    Umi : Mais c'est...

    Mon téléphone sonna.

    Moi : Désolée je dois y allez, on n'en reparlera plus tard, ok?

    Umi : Mais attend...

    Dommage pour lui j'était déjà partie, j'avais un boulot que je ne devait pas abandonner au risque de me faire licencier. Mon boulot consistait a nettoyer la galerie marchande du coin. C'est pas très bien payer mais sa fait l'affaire. Quant je suis arriver devant la galerie.

    Umi : Attend Kekkon!

    Je pris un pat pressant en rentrant dedans. Je ne voulez pas que Umi sache se que je fait après cours. 

    Umi : Mince elle est où?

    Je me suis retournez pour voir où il se positionnait. Umi se trouvez dans un carrefours de magasin. Sa me fis rire car se qui nous distancer était a penne 20 mètre avec presque personne entre nous, qu'il est aveugle des fois. Je le vis prendre le chemin de droite... Je devais me dépêcher autrement, nos chemin allez se croiser car il se rejoigne. La chance ne fus pas de mon coter car a penne ai-je fait un pas que je le vis devant moi en trin de regarder comme un radars pour me trouver. Heureusement il se fis aborder par des filles d'a peut près le même âge que nous, qui le draguer. Normalement sa m'aurait énerver mais la c'est un cas d'urgence. Je saisie ma chance et continua a marcher mais il réussis a se dégager de tout sa et se dirigeait vers moi. "Faite qu'il ne me vois pas! Faite qu'il ne me vois pas!...". La  je suis sur je suis née sous une mauvaise étoile car il se plaça juste devant moi. Pour ne pas qu'il me vois je baissa la tête mais sa na servi a rien car je ne voyer plus rien devant moi et me cogne dans quelque chose. Qui était bien sur son torse! Pourquoi!? Pourquoi t'en de haine envers moi!? Même si j’avoue que sa me fis rougir. Il me prit par les épaules pour ne pas que je m’échappe. 

    Umi : Je sais se que tu fait la et que tu risque d'être en retard mais écoute moi!

    Moi : Quoi tu aussi fouiner dans se genre de chose!?

    Umi : Oui et pour ma défense j'ai une bonne raison...

    Moi : Qui est?

    Umi : Je...

    Moi : Tu vois!

    La vrai raison pour la quel je travail avant ma majorité est que ma mère ne peut pas payer tout toute seul donc je l'aide depuis que j'ai pus le faire. Enfin la n'es pas la question. Après avoir enlever les mains qui me retenait je suis partie... Enfin c'était le cas jusqu'à une main m'attrape pour me retenir. Mais la je ne voulais plus entendre un mot car j'allait être en retard. 

    Moi : Tu dois aussi savoir que je suis presser?

    Umi me lâcha et je  pus reprendre ma route. Se n'est pas contre lui mais ma famille passe avant tout. Sauf que par malheur un groupe de garçon m'invita a les accompagner mais je déclina l'invitation. Ils insistaient en employant la force, me collant contre un mur. Tenant les bras et jambe, je ne pus bouger c'était la cata. Jusqu'à Umi l'envoya valser avec ces copain. Mais les problème ne s'arrêta pas la car comme j'avais beaucoup de retard au final, je me suis fis renvoyer, le patron ne voulait rien savoir. Comme j'était triste et il ne fallait pas être voyant pour le savoir, Umi m'emmena a la plage. Elle était aussi vide que le désert du Sahara, l'eau était magnifique.

    Moi : Mais pourquoi tu ma amener ici? Tu sais bien que je me transforme au moindre contacte a l'eau!

    Umi : Crois tu être la seul princesse?

    Moi : Quoi?!

    Umi : La vérité est que en faite tu est un princesse de la mer. Tu a été adopter par ta mère actuel, car ton pays a été attaquer comme le mien car je suis aussi un prince. On na la même vie. D'ai que je t'es vu, je su tout de suite que toi aussi tu était une rescapé. Se qui fit mon attirance vers toi. Moi je t'aurai nommer "Ningyo hime" ou encore "Bi no joō" même si se n'est pas un nom. C'est dommage.

    Sa me fit rougir car sa veut dire : "Ningyo hime" = "Princesse des sirène" et "Bi no joō" = "Reine des beauté". Mais comment lui faire confiance?

    Moi : Et qu'est se qui me le prouve?

    Umi : Tu te change en sirène des que tu touche l'eau et tu ne me crois pas la dessus? Mais bon si tu veut des preuve. 

    Il se jeta dans l'eau et une que se montra en même temps que lui.

    Umi : Bon tu viens?

    Je sauta a mon tour dans l'eau et on partie dans les profondeur des océans. Après un certain temps on arriva vers des ruines toute aussi dévaster les une que les autres. Je me mis a chercher des dans toute ces ruines, jusqu'à trouver un pendentif de toute beauté. Celui-ci pouvais s'ouvrir et faire place a une photo, il était représenter une femme de toute beauté portant une couronne dans ces bras, qui était moi. Je ne pus m'empêcher de pleurer. Quant Umi me vu, il me pris dans ces bras pour me consoler. Mais je ne devait pas ressasser le passer, il faut tourné la page. On retourna sur la plage. Et on continua a s'amuser sans voir le temps passer. 

    Umi : J'ai quelque chose a te dire...

    Moi : Oui je t'écoute?

    Umi : Eu... Je... Eu...

    Moi : ?

    Umi : Et puis merde.

    Il tira mon bras, qui me fis atterrir sur son torse, enfin ces se que je penser mais a la place il m'embrassa. J'était tellement ému que je lui fis un petit baiser sur la bouche. Je fus d'une rougeur surprenante. Au diable ma condition pour l'aimer. Mais se qui ne m'empêcha pas de dire : 

    Moi : Encore...

    J'était presque sur le point d'exploser. Mais il ne se gêna pas de recommencer. Au final Umi et moi avion trouver un emploi qui pais mieux et Umi me donner se qu'il gagner pour m'aidée. Plus tard ayant atteint notre majorité nous nous marions jusqu'à la mort nous sépare. 

    THE AND

    Si vous voulez donnez votre avis sur l'histoire : 

    http://mangaland.eklablog.com/avez-vous-aimer-petite-histoire-4-s98109

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique