• La Chance De Ma Vie 

    La Chance De Ma Vie

     

     

    Moi c'est Manon et je suis amoureuse d'un garçon qui s'appelle Arthur. j'ai les cheveux de couleur noir et les yeux d'un magnifique bleu comme dirais ma mère. Mais bon je vais vous éviter les détaille. Aujourd'hui on est jeudi et c'est le jour le plus cool de la semaine car on commence à... 10H! Elle est pas belle la vie? Mais comme j'ai toujours peur d'arrivez en retard, je met tout en oeuvre pour arrivez à 9H20, hé hé... qu'elle intello je fais . Donc j'arrive a l'heure qui été prévue, bon j'avoue comme toute lycéenne qui se respecte je suis arrivez quelque minute en retard, mais ça ce n'est qu'un détaille. Donc j'arrive et la qui je vois sur un ban tout seul dans la cour en trin de... CHIALER!?! Mais c'est quoi se bordel, c'est moi qui doit pleurer de joie non lui de tristesse. Je reprend mon calme et me dirige vers lui pour me mettre a côté de lui.

    Moi : ça va?

    Arthur : Casse toi.

    Moi : Pardon. 

    Calme toi Manon se n'est qu'un petit moment douloureux a passer et après c'est fini.

    Arthur : Ta pas compris, casse toi.

    Moi : 

    Qu'un des petits moment douloureux a passez...!

    Arthur : PART!

    Moi : Si tu le prend comme ça, je te laisse nager dans ta merde.

    Arthur : Bon ta gagner.

    YES!

    Arthur : bon voila, tu vois Mathilde dans la classe et bah je sortais avec, mais elle ne veut plus de moi car je ne la surprend pas assez, mais moi je l'aime et sa me tue tout ça, je ne c'est pas comment arranger les choses.

    Moi : il y a deux type de mec amoureux : numéro 1 : Les pot colle qui ne te lâche pas d'une semelle. Et les numéro 2 : Les mec qui ne se font pas remarquer mais qui lui en font voir de toute les couleur.

    Arthur : J'ai pas tout compris de la deuxième possibilité?

    Moi : bon par exemple tu change tes vêtement contre des truc qu'aime plus Mathilde et elle va te remarquer.

    Arthur : J'ai compris, mais comment s'avoir se qu'elle préfère?

    Moi : J'en fait mon affaire.

    Je me dirige vair Mathilde.

    Moi : Mathilde, si tu quitte un mec mais lui t'aime tu préfère petit A : qu'il te colle les basket ou petit B : qu'il se la joue distant?

    Mathilde : Pourquoi cette question?

    Moi : C'est parce que je n'est jamais eu de petit ami et donc je ne suis pas douer sur ce domaine, je me posez juste la question.

    Mathilde : OK, donc je choisie petit B.

    Moi : Oki, merci a+.

    Je retourne voir Arthur pour tout lui dire.

    Moi : Comme je m'en douter elle a choisi la distance.

    Arthur : Mais pourquoi tu fait ça?

    Moi : Tu préfère que je te laisse chialer?

    Arthur : Bon Ok et c'est quoi ton plant?

    Moi : Petit A : changer de vêtement.

    Arthur : Pourquoi il ne te plaise pas mais vêtement?

    Moi : C'est à dire que... Moi perso ce n'est pas que je ne les aiment pas mais c'est Mathilde qui doit les aimer.

    Arthur : Bon Ok, et qu'est ce que tu proposes?

    Moi : Il faut commencer par le commencement c'est à dire ton armoire.

    La sonnerie retenti nous disant d'allez nous ranger.

    Arthur : Ce soir après les cours?

    Moi : Oki à t'à l'heure.

    Il es partit... Yes j'ai un rendez-voue avec Arthur! Chez lui en plus! Le seul problème c'est pour Mathilde, pfff... c'est pas du jeux. Les cours continuer et j'attend la fin avec impatience et quand on nous a dit enfin que l'on peut partir j'ai couru comme une folle pour ne pas être en retard. Mais comme je me suis aller trop vite, personne était encore sortie. Donc j'ai attendue qu'il arrive mais comme un bouffon, il sort en tout dernier et avait complètement oublier que je venez chez lui.

    Moi : Tu dit si je te gène?

    Arthur : A oui c'est vrai.

    Moi : 

    Arthur : Bon tu viens.

    Moi : Oui.

    Arrivez chez lui, je regarder dans son armoire la première chose que je vois c'est... UN SLIPS! Je le prend par le boue des doits en le mettent sous son nez.

    Moi : ça va pas le faire, bon je veut bien t'aidée mais tu me vire ça d'ici et tout c'est petit copain.

    Arthur : Pourquoi ça te gène? 

    Moi : Un peu mon neveux.

    Arthur commença à me le mettre sous le nez et je parti a l'autre bout de la pièce. Il continua à me martyriser avec ça, je me mis à courir dans toute la maison jusqu'au moment il me sauta dessus, le canapé ralenti ma chute il me tenant les mains. J'était rouge, tout d'un coup sa mère ouvris la porte d'entrer et nous regarde avec des gros yeux. La seul envie qui m'est venue a se moment la c'est de me suicider.

    Mère : Tu ne perd pas de t'en pour te trouver une nouvel petit amie.

    Arthur se releva.

    Arthur : se n'est pas ma petite amie on ne fessai que s'amuser.

    Mère : Si tu le dit.

    Il me prie par la mains et partie dans la chambre.

    Arthur : bon je vais te virer mes slips de là.

    Moi : Merci.

    Au début on ne se parler plus mais sa n'a pas durer longtemps, j'ai passer de bon moment on ne fessai que de rire. En rentrent a la maison, des millier de carton inonder les pièce je vie maman en porter un.

    Moi : Maman, qu'est ce que sa veut dire?

    Maman : Au tu tombe bien tu doit allez faire tes carton car demain après-midi on déménage.

    Moi : Quoi ?

    Maman : Ne t'inquiet pas tu sera dans le même lycée, on va juste passez d'un immeuble a une maison.

    Moi : C'est loin d'ici?

    Maman : Non je te rassure.

    Je parti faire les carton de ma chambre, quand j'avait fini je parti me coucher. Le lendemain au lycée Arthur porter les vêtement que je lui avez choisi a la vaille. Le midi on mangea un MacDos et on m'été les carton dans le camion. je m'endormis pour 10 minute car je n'avez pas fermer l'oeil de la nuit, arrivez devant notre nouvel maison immense ma mère me réveilla et on  parti dire bonjour au voisin. Bizarrement cette endroit me dit quelque chose. On frape et qui vien ouvrir évidemment... Arthur.

    Moi : Mais qu'est ce que tu fait la?

    Arthur : C'est plutôt a moi de te poser la question.

    Moi : Mais alors sa veut dire que tu est mon nouveau voisin?

    Arthur : Quoi? Alors c'est toi qui viens d'aménager a coter?

    Moi : Aparament.

    Maman : C'est qui se jeune homme?

    Moi : Un pote du collège.

    Mère : Alors c'est qui Arthur?

    Arthur : Nos nouveau voisin.

    Mère : Et ba qu'est ce que t'attend va les aidée a décharger.

    Arthur : Ok.

    Je pris un carton et commença a visiter la maison, et regarde les chambre et prie la plus grande, qui comme par hasard été devant la chambre d'Arthur. Une fenêtre nous séparait, se qui veut dire que il peut voir se que je fait dans ma chambre comme moi. Je commençais réaménager ma chambre. Le lendemain matin, j'entend comme des petit cailloux cogner a ma fenêtre, mais je fis semblent de rien entendre. Mon téléphone sonna, je décroche et qui j'ai au boue du fil? Arthur!

    Arthur : Ouvre tes voler.

    Moi : Mais il est que...

    Etape numéro un je regarde mon réveille, étape numéro deux je m'a fol dans ma chambre pour finir a ouvrir les voler.

    Moi : 7h30!

    Arthur : Eu... Manon regarde toi.

    Je fit se qu'il me dit et je me vois a moitié dénuder : manche du tee-shirt partant sur le coter et le pire le tee-shirt coincer montrant ma culotte.

    Moi : Ah!

    Je me remit normalement, correctement, je repris mon calme.

    Moi : Oui donc qu'est ce qu'il y a?

    Arthur : Je mais quoi aujourd'hui?

    Il me montrer deux assemblement qui n'aller pas du tout ensemble!

    Moi : Attend j'arrive d'es que je me suis habiller! J'en n'est pour 5 minute!

    Arriver dans sa chambre, je fouille dans ces placard, je réussis a trouvez un assortiment convenable. Un tee-shirt rouge avec un jeans d'un bleu plutôt sombre.

    Moi : Mais sa.

    Il commença a enlever ces vêtement.

    Moi : Mais attend que je sois parie avant!

    Arthur : Désoler.

    Je partie pour prendre un petit déjeuner mais on devez partir! C'est pas du jeu! On passa une journée normal, c'est a dire cours et des prof qui pète un câble. Rentrer a la maison, j'attaquer mes devoir, l'histoire mais comme toute personne cancer je n'y compris rien comme si je liser du chinois. Donc comme toute personne cancer je suis allez voir mon voisin. Arriver devant chez lui je frappe a la porte mais personne ne répondait alors je pris le droit d'ouvrir cette porte et de me diriger vers la chambre d'Arthur. Quand je l'ouvris, se n'était pas un garçon qui faisait ces devoir que je vie mais un garçon en trin de se changer! Il enlève son tee-shirt, me vit, afficha un sourire et me dit.

    Arthur : Salut Manon c'est pour quoi?

    Moi qui est une personne cancer tomba dans les pommes. Quand je me réveille j'était dans les bras de Arthur qui allez me poser sur son lit.

    Moi : Ton... Ton torce

    Arthur : Non  se n'est comme même pas a cause de sa?!

    A cause de sa délicieuse odeur  et de sa botter incomparable, je tombas une nouvel fois dans les pommes pour ensuite me réveiller dans son lit. Il était en trin de faire ces devoir, je sortie du lit.

    Moi : Désoler mais je doit y aller!

    Arthur : Tu t'est enfin réveiller. Attend tu ne voulez pas quelque chose.

    Moi : Non c'est bon, j'ai surtout besoin de repos.

    Arthur : Bon alors a+!

    Moi : Oui a+

    Quel merde j'ai été! Tomber dans les pommes juste pour sa! Sa strouve il me prend pour une fol maintenent! Je me hait! I haite you moi même! Bon on respire un grand cout et on se calme. Merde! Bintôt c'est la faite de l'école et j'ai dessider que pour cette occasion je vais porter une belle robe bleu turcoise. Elle est trop belle! En vrais c'est demain mais bon et c'est se jour que Arthur va retenter le coup avec Mathilde et je veut voire sa! Même si j'espére qu'il va penser quel que chose que seul moi aimerait mais qui ne se passera sursemant jamais. Bon le matin se lève je lui dit se qu'il doit porter, pour aussi m'habiller. Arriver a l'école il va voire Mathilde pour lui demander si elle veut bien allez au balle avec lui, par mal chance a mon égard elle a dit oui mais je pense savoir pourquoi. C'est derniers temps Arthur a monter dans la coter des filles grasse a mes conseille, en vrai je ne le pense pas j'en suis sur. Le lendemain soir Arthur porter un smoking noir, quand ta moi je porter une robe blanche qui s'arrête mie-mollet avec une ceinture ou plutôt un long tissus blanc et soyeux que j'ai mis en dessous de la poitrine, les bous se croise au niveau des cote de droite forment un neud papillon, quant au cheveux ils étaient tous du coter gauche boucler en bas avec une rose blanche du même coter, quand Arthur me vie.

    Arthur : T'est magnifique, tu va faire tomber tout les garçons a tes pied.

    Moi : Oui de dégoût.

    Arthur : Mais qu'est ce que tu raconte?

    Il remit une mèche derrière mon oreille, je devenu rouge quand on entend un coup de clac-sonne de la voiture de Mathilde, sa voiture été rose avec une étoile d'orée sur le coter. Si elle été a moi elle aurait fini c'est jour a la décharge. Il partie la rejoindre et me fie un signe de la mains pour me dire au revoir, Mathilde me regarder avec des gros yeux de colère. Ma mère arrive et m'amena a la fête. Pendant que je rentrer beaucoup de garçon    on retourner la tête mais pas celui dont je suis amoureuse car lui il s'éclate avec une autre fille se qui me démoralisa. Je me suis assis sur un banc blanc avec des noeud rouge sur les coter, des garçons m'adresse la parole mais je ne les écouter pas et un moment c'était sur un garçon qui était rebelle, il c'est vite énerver et ma embrasser je lui mis la plus belle claque au monde, qu'il fini par terre, je me suis lever pour partir sauf qu'il était encore plus énerver, il se releva attrapa mes mains est était en trin de me crier dessus. Tout le monde nous regarder mais personne venez a mon aide, et le pire c'est que je n'arriver pas a me dégager. Je vis même une personne fuir, je reconnus le meilleur amie de Arthur, il été parti le voir pour prévenir Arthur de ma situation.

    ... : Arthur! Arthur! Viens vite c'est Manon elle a des ennuis!

    Arthur : J'arri...

    Mathilde attrapa sa main pour l’empêcher de partir, a oui j'ai oublier de vous dire comment elle était vêtus, une robe rouge, décolter arrivent jusque au pied avec des tallons aiguille d'au moins 10 centimètre.

    Mathilde : Elle peut sens sortir toute seul!

    ... : Le problème c'est que se n'est pas le cas!

    Arthur : Lâche moi!

    Elle le lâcha, Mathilde été dégoûter d'avoir perdu, quand a Arthur entrain de se fofiler dans la foule arriver derrière le rebelle, il lui attrapa la colle pour l'envoyer dans les aire et se ramassa le par terre. Mains quand il la envoyer valser, il été accrocher a mon haut et il la déchirer, je le retenu de justesse, j'étais en pleur, Arthur allez me passer son mentaux sauf que le rebelle était juste derrière lui et allez lui porter un coup.

    Moi : Arthur! Derrière toi!

    Il se retourna comme un éclaire et lui porta un coup dans le ventre, il cracher du sang et pris ces jambe a son cou. Arthur me donna sa veste, je sent une mains essuillez mes larme qui ne voulez arrêter de tomber, il me raccompagna chez moi, devant la porte.

    Moi : Merci et je suis désoler que tu nu plus de temps avec Mathilde.

    Arthur : Se n'est grave et tu ses j'ai découvert de qui mon coeur était amoureux.

    Moi : Oui on ses tous que c'est Mathil...

    Il m'embrassa...

    Maman : Manon c'est leur de se réveiller!

    Se n'était qu'un rêve, j'était encore dans la robe d'hier toute déchirer.

    Moi : Maman qu'est ce qui c'est passer hier soir?

    Maman : Tu ne t'en souviens peut être pas mes Arthur te porter tu était évanoui dans ces bras, il ma expliquer que malheureusement quelqu'un ta bousculer et tu est tomber par terre se qui ta fait une grosse bosse et il ta ramener a pied dans ces bras. 

    Moi : C'est exactement se qu'il ta dit?

    Maman : Oui.

    Il faudra que je le remerci de n'avoir rien révéler a ma mère, en attendent j'ai pris une grande décision, se soir je me déclare sur FaceBook! Le soire arriva et la j'étais en trin de écrire : "Je... Je...". Arg... Même sur un p**** d'ordinateur je n'arrive a rien faire. Ma colère s'arrêta pendant un instant a cause de la sonnerie du téléphone. Celle des sms, qui raconter que des amies moi avez ressue un sms envoyer par des garçons avec une photo d'eux. Je n'avez jamais vue ces garçons de ma vie, il y en avez 5, la suite de mail disez que l'un d'entre eu était intéressé par moi et qu'ils viendrez que si je viens. Pas le choix sa sera pour la prochaine pour la déclaration, je m'habille en quatrième vitesse. Je porter une petite jupe marron avec un collant blanc et un débardeur blanc, car le rendez-vous était dans 10 minute. Je sortie en courent ma mère n'avez pas eu le temps de trouver les mots pour me demander où j'allez. Arrivez devant le point de rendez-vous les filles m'attendez et on alla dans un parc ou c'est mystérieux garçons nous attendez. Quand j’entendis leur voie j'avez l'impression de les avoir déjà entendu mais où? La est la question. Ils était tous beau gosse, un d'entre eu venu me voire.

    Christopher : Salut moi c'est Christopher Wilde.

    En me tendant la mains, je le regarde avec des gros yeux.

    Moi : Pourquoi tu voulez me rencontrer?

    Christopher : Tu ne me reconnait pas ou tu na pas entendu parler de moi?

    Il me regarda avec des yeux comme sa : .

    Moi : Eu... Non pourquoi je devrez?

    La les filles se dirige vers moi en courent comme des p***, désoler mais c'était le bon mot.

    Fille : Quoi tu le connait pas?!

    Fille : Mais c'est CHRISTOPHER WILDE

    Moi : Non, c'est vrais! Il venez juste de me dire comment il s'appelez.

    Christopher : Se qu'elle veut te dire c'est que je suis une grande star.

    Moi : Pas assez pour que je te connaisse.

    Christopher : Ok, je vois, bon alors sa te dit de faire un tour avec moi et les autres?

    Moi : D'accord de toute façons j'ai rien de mieux a faire.

    On commença a marcher, ils étaient tous devant sauf lui malheureusement. Un moment il commença a mettre sa mains sur mon épaule.

    Moi : Enlève ta main si tu tien a se que tu a entre les jambes.

    Il l'enleva, tout le monde s'amusez alors que nous le contraire.

    Christopher : Sa te dit si demain on se revoie?

    Moi : On verra.

    Christopher : Alors si oui demain a la plage. Salut Manon!

    Moi : Haint... Mais comment tu connait mon prénom?!

    Il était déjà partie, et je fis de même. Le problème c'est que quant j'ouvris la porte ma cousine me sauta dessus. Elle m'obligea a tout lui raconter tout se qui c'était passer. Des qu'elle entendis le nom "Christopher Wilde", elle ne voulez pas me croire. J'ai dut lui montrer des photo de lui avec (je fessait tout le temps le gueule) avec ces poter et les filles. Et des que je lui parle de mon notre rendez-vous avec lui elle voulut venir, j'ai dut accepter car j'avais sa garde demain. Le lendemain à 14H00 je partie a la plage, il y avait une foule pas possible avec pour centre... Je vous laisse deviner... Oui c'était bien Christopher Wilde. Des qui me vis, il se dirigea vers moi.

    Christopher : Ah! Manon! Alors tu a peu venir?!

    Tout le monde me regarder avec des gros yeux comme si je n'était pas assez bien pour lui ou que je n'était pas connus donc il ne devez lui non plus. Bref avec tout les paparadzi qui y avais j'ai du me faire flacher un millier de fois par seconde, en plus avec ma cousine qui prenez la pose sa ma vite gonfler. Je partie en traînent ma cousine par la main enfin je croyez avent que je me retourne et que a sa place se trouver Christopher. Elle elle était toujours entrain de poser, des que les journaliste on vue sa les flache se son multiplier pour former 1 millions de fois par seconde. Je le lâcha brusquement et partie. 

    Moi : Sara!

    Sara : Attendez moi, je reviens.

    Ou pas, je commença a accélérer le mouvement. Christopher couru pour me rattraper.

    Christopher : Mais qu'est ce que tu fait?

    Moi : Ne m'approche plus jamais.

    Je ne voulez pas le regarder car j'avez les larme au yeux.

    Christopher : Mais qu'est ce que j'ai fait?!

    Moi : Qu'est ce que tu a fait! Moi je vais te le dire! Tu ma utiliser pour remonter ta cote car tu tes fait largue par ta petite amie! Donc tu a chercher une pauvre petite fille inconnu de se monde et c'est malheureusement tomber sur moi! Alors que tu n'en a rien a faire de moi! (je dit sa car je l'avait deviner autrement a quoi sa servirez a une star de venir a ta rencontre a par pour te signer un bout de papier ou autre chose de se genre)

    En disent ces mots j'avais les point ferme et le dos tourner a cette imbécile.

    Christopher : ...

    Moi : Ton silence répond a ta place.

    Je recommença a partir quand il m'attrapa la mains.

    Moi : Lâche moi tout de suite!

    Christopher : Non!

    Moi : Lâche moi!

    Je fis mon possible pour l'enlever ma main mais il avez trop de poigne, donc je renonça.

    Christopher : Ecoute moi avant de partir?!

    J'arrêta de faire du sur place, car je continuer a marcher sens trop avancer, j'était toujours dos a lui.

    Moi : Qu'est ce que tu veut?

    Christopher : Ok, tout se que tu a dit a mon sujet c'était vrai mais sauf une chose!

    Moi : Et le quel Monsieur la star?

    Christopher : Je n'en est pas rien a faire de moi, eu... Je veut dire de toi!

    Moi : J'en n'est assez entendu maintenant laisse moi tranquille!

    Christopher : Mais...

    Moi : Je ne veut plus t'entendre!

    Mais larme se multiplie sens s'arrêter.

    Christopher : Tu pourrez au moins me regarder quand je parle!

    Quand il prit ma tête pour la tourner vers lui, je n'osez pas le regarder dans les yeux. Je lui fis pitier donc il commença a arrêter de serrer fort ma main et je partie en courent vers la voiture où ma cousine.Quand j'entra dedans Sara me regarder pendent que mois j'essuyer mais larme. 

    Sara : Il t'a embrasser c'est pour sa que tu pleure?

    Moi : ...

    Sara est petite mais comprend très vite et ne me parla plus de lui même elle ne parler pas du tout de lui. Arriver a la maison je sortie de la voiture en courent presser de me blottir dans mes dra, j'eu le temps d'avent de franchir le seuil de la porte fermer la voiture, Sara était déjà dehors et fessait une tête d'enterment. 

    Mère : Aors comment c'est passer cette journée?

    Je ne pris même pas le temps de lui répondre et monta tout de suite dans ma chambre pour pleurer. Je pris comme précaution de baisser les rideaux pour que Arthur me laisse tranquille. J'entendis des coup sur la porte, je pense que c'est ma cousine car elle na pas mis beaucoup de temps a y allez comparez a ma mère qui mettrez une éternité a y allez. Je reconnus la vois qui venez nous rendre visite, c'était celle  de...

    Christopher : Est ce que Manon est la?

    Sara : Non.

    Je descendis au pas de cours des escaliers.

    Moi : Qu'est ce que tu fait la?!

    Christopher : Je devez te voire...

    Moi : Pourquoi faire je crois que l'on c'est déjà tout dit!

    Je commença remonter les escaliers.

    Christopher : Non attend! Je voulez que tu me laisse une nouvel chance!

    Je continua a marcher sen l'écouter, sen y prêtez attention. Le soire je n'arriver pas a dormir, quand j'ai voulue sortir de chez moi de journaliste était devant la porte prés a me photographier, je n'y prêter pas intention et je continua a marcher mais il ne voulez pas me laisser, sa ne me déranger pas car je n'avez pas la tête a sa et de plus j'écouter la musique avec mes écouteur. Le lendemain, j'était partie allez m’acheter une glace a la vanille quand je vie dans le journal a coter de moi une grande photo de moi et se crétin en première page, j'était en de pleurer et lui me tenez la main.

    Moi : Je prend le journal aussi.

    ... : Sa vous fera 5$.

    Je lui donna et m’assoie sur un banc tout prés, je commença a lire : "Cette jeune fille qui d'après Christopher Wilde se nomme Manon, on n'en c'est pas plus sur elle mais sauf qu'elle devez rejoindre Christopher Wilde a la plage et qu'elle c'est disputer avec lui, elle a aussi pleurer mais ne nous ne savon toujours pas pourquoi. Le pauvre Christopher, il a fait une mauvaise tête après le départ de sa petite amie...". Je n'osez pas lire la suite tellement elle était mensongère. Je sursaut car on m'attrapa la mains, c'était Christopher mais il était déguiser.

    Moi : Qu'est ce que...

    Il mis sa mains devant ma bouche, car juste en face il y avait les journaliste qui me chercher.

    Donnez votre avis sur l'histoire :

    http://mangaland.eklablog.com/aimez-vous-la-chance-de-ma-vie-s97177


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique