• Une Personne Que Je Ne Suis Pas

     

     

     

    Prologue :

    J'ai toujours su que je ne faisais pas partie de se monde, que rien ne mais familier, que mon destin peut tout chambouler, mais à l'époque je ne penser pas que sa arriverai.

    Chapitre : La Petite Surprise

    La seule image que j'ai de ma mère est qu'elle me tend les bras mais son visage est flou. Je vis dans une famille d'accueil, ils pensent toujours que je ne suis pas au courant, en ayant comme excuse qu'ils mon adopter quand j'étais bébé. Une excuse qui ne pardonne pas tout.

    Marina : Voulez vous bien venir prendre le petit déjeuner, ma demoiselle Eve ??

    Moi : Oui bien sur j'arrive tout de suite laisser moi juste le temps d'enfiler quelque chose.

    Marina est ma servante mais aussi une amie irremplaçable , le hic ces que personne ne doit être au courant autrement elle serra renvoyer, et c'est une chose que je ne le tolerait pas. A oui, la famille qui ma adopter est une famille de noble, la deuxième plus riche que l'Angleterre. Je descend voire ma « mère », sur la table se trouvait des petits biscuits avec du thé, se qui me suffi amplement. J'étais en trin de boire du thé quand ma mère m'annonça une dénommer grande nouvelle.

    Mère : Ma très chère fille j'ai une grande nouvelle pour toi!!

    Me dit-elle avec joie. J'avale mon thé avec un aire de dégouts, m'attendent au pire. Je pose ma tasse et elle continua.

    Mère : Tu va bien taux te mariée!! Dit avec un grand sourire

    En entendent cette nouvelle, j'ai bien cru que j'allez m'étouffer avec le peut de salive que j'avais dans la bouche, mon père qui était a coter été bien enthousiaste, enfin c'est se qui laisser croire pour faire plaisir a ma mère. Je perdis mais moyen.

    Moi : Comment sa ?!

    Dit-je énerver mais ma voix me trahi et montre des signe de tristesse et du dégout.

    Mère : Aurez tu mal entendue?

    Moi : Non se n'est pas sa mais je suis juste étonner.

    J'essaye de rattraper le coup mais sa na pas l'aire de marcher.

    Moi : Puis-je savoir qui ces?

    Elle fit signe de faire rentrer quelqu'un, quand la porte s'ouvrit, un jeune garçon de a peut près mon âge en sortie, il avait les cheveux noire, au yeux bleu comme la mer qui n'est pas polluer, un bleu magnifique dons a force de regarder j'ai l'impression de me noyer dedans. Quand sa vois me fit sortir de cette illusion.

    Alex : Bonjour, je me nomme Alex votre futur époux, j'ai le même âge que vous et aussi le même rang que vous, je fait partie de la troisième famille, la plus riche de l'Angleterre.

    Il me prie la mains pour y déposer c'est lèvre délicatement, j'étais fasciner par sa beauté, juste quand un garçon rentra, on pourrait le confondre avec un ange, il est blond au yeux verre mais avec une petite touche de bleu qui fit tout son coter charmeur.

    Mère : Et celui qui est derrière est ton garde du cors, il se nomme Maxime.

    Moi : Quoi, je ne me souviens pas en avoir eu besoin un jour, non?

    Mère : Bon comme je c'est que tu ne va pas te résoudre comme sa, tu va devoir le combattre, sa te convient-il comme sa?

    Moi : rien a redire.

    Maxime : Je veut bien mais a cois sa me rapporte puisque je vais gagner?

    Moi : Ne croit pas avoir gagner par se que je suis une fille?

    Mère : Bon si tu insiste, que veut tu?

    Maxime : Un baiser de celle-ci.

    Il me prie la main pour me déposer un baiser dessus.

    Moi et ma Mère : QUOI?

    Maxime : Elle n'est pas encore mariée, je me trompe?

    Mère : Mais se...

    Je la coupe pour parler a sa place.

    Moi : J'accepte.

    Mère : Mais que fait tu?

    Moi : Mère tu me connait mieux que qui conque ici, tu connait ma force?

    Mère : Oui et c'est la cause du problème.

    Dit-elle en chuchotent.

    Moi : Je n'est pas très bien entendue, aurait tu l'amabilité de te répéter?

    Mère : Je te souhaiter bonne chance.

    Moi : Merci.

    Je me retourne verre Maxime.

    Moi : Aurait tu l'amabilité de m'attendre le temps que je puis allez ma changer?

    Maxime : Oui bien sur, de toute façons j'ai tout mon temps.

    Je soulève ma robe pour ne pas me prendre les pieds dedans et monte les escaliers en compagnie de Marina.Marina : Dit donc, on dirait que vous plaisez au garçon?

    Moi : Tu croit que sa fait plaisir de plaire a des idiot de service?

    Maxime : Vous savez vous éte pas discrète.

    Moi : Si vous m'avez entendue c'est encore mieux comme sa je n'aurait pas besoin de me répéter!

    Maxime : Que d'élégance d'en vos parole.

    Moi : Je vous rassure se n'était pas mon attention.

    Je claqua la porte violemment.

    Maxime : Que de délicatesse dans ces geste.

    Je me change et me regarde dans le miroir avent de descendre, je portais une tenu de combat très réputer en Angleterre. Puis m'attache les cheveux noire pour former une natte. Je ressemble a un ninja, je descend.

    Maxime : C'est mignon ce petit accoutrement.

    Moi : Ce petit accoutrement va te maitre au tapie en moins de deux.

    Maxime : Au j'ai peur.

    Je le conduit dans notre salle d'entrainement pour se placer dans la scène de combat.

    Maxime : Je pense que nous pouvons commencer?

    Moi : oui.

    Alex : Je ne comprend pas pour quoi c'est moi qui doit faire l'arbitre?

    Moi : Tu le fait autrement tu va avoir des problème pendant toute ta vie.

    Il faut toujours menacer quand on veut quelque chose.

    Alex : Et comment?

    Et quand sa ne marche pas, placer la bar un peut plus haute.

    Moi : Peut être en lancent des rumeur sur toi.

    Alex : Tu croit que tu me fait peur?

    Moi : A ton avis mais copine elles vont croire plutôt toi au moi?

    Alex : …

    Moi : Car pour nous un garçon qui veut se justifier est coupable.

    Alex : C'est bon je déclare forfait.

    Maxime : C'est pas trop tau.

    Alex : Sa commence dans 3... 2... 1... go.

    A pêne le combat qu'il est déjà rude. Une heur après il fini.

    Alex : Et le gagnent est... Maxime.

    Il attrape sa main et la lève avec si peut d'enthousiaste, j'étais a quatre patte toute essoufflez. Maxime se pencha vers moi, je sursauta et retournas ma tête, il se met a croupie, attrapa ma tête.

    Maxime : Tu na pas oublier notre marcher?

    Moi : …

    Je réfléchi le temps de me remettre sa dans la tête mais quand je m'en rappel, il été trop tard pour l'empercher de m'embrasser. Il embrasser comme un dieu mais se baiser dura trop longtemps et je perdis mon souffle. Je tombas dans les pommes, quand je me suis réveiller, j'étais dans mon lit et il y avait autour de moi mère, père ,Alex ,Maxime ,Marina .Mère étais en trin d'essuyer c'est larme avec un beau tissu, je crois reconnaître que c'est de la soi, Maxime sillonner du regard les environ a l'affut d'une personne non autoriser a entrer dans cette zone, père réconforter mère et Alex étais... EN TRAIN DE ME TENIR LA MAINS!! Je retira ma mais tout de suite en même temps de me relever.

    Alex : Te voila réveiller.

    Mère me sauta dans les bras tellement qu'elle était contente.

    Mère : Maxime nous a dit que juste après avoir perdu le combat, tu t'est évanoui et il ta prie en pitiez donc ne t'a pas embrasser.

    Moi : A bon c'est ce qui ta dit?

    Après que mais parent sont partie, j'engueule Maxime.

    Moi : Tu ma prie en pitiez?

    Maxime : Il faut croire que oui.

    Moi : Et tu crois que je vais avaler sa?!

    Maxime : Pourquoi? Préfère que tes parent sont au courent que tu a utiliser ton premier baiser pour ton garde du cors? Ou qu'ils pensent que tu t'est évanoui et que je ne t'est pas embrasser?

    Moi : Je préfère... Attendez comment t'est au courent que c'était mon premier baiser?!

    Maxime : Sa c'est vue a la pratique.

    Moi : Quoi? mais tu est un gros pervair !!!

    Maxime : Si tu ne veut pas que t'est parent son au courent sur se baiser tu ferait mieux de faire tout se que je te dit, OK?

    Moi : oui.

    Je lui dit sa en chuchotent pour que personne m'entende, c'est pas du jeux, d'habitude c'est moi qui tien les gens par le bous du nez et pas eux. Je me suis fait avoir si facilement que j'en suis en colère et sa je ne vais pas le tolérer très longtemps. Il va falloir que je trouve un d'eux c'est point faible et le plus vite possible si je ne vaut pas qu'il m'énerve pendant longtemps. Mais comment le trouvez, il na pas l'aire de vouloir montrer la moindre de ces faiblesse, bon pour le moment laissons tomber cette affaire, il y a plus importent comment éviter se mariage? Car il a bau être beau, je n'éprouve aucun sentiment a son égard et je ne veut me marier qu'avec une personne qui sera me faire tomber amoureuse. Je regarda l'heur, il été 7h de l'après-midi, et il ne me reste qu'une heur pour me préparer pour le diner, je passa a la quatrième vitesse, je choisie une robe plutôt de couleur rose même si je préfèrerais une couleur bleu des caraïbes mais mère ne me l'autoriserait pas. Donc ma robe était rose avec des nœud blanc et un petit dans les cheveux détacher, on ne pouvez pas voire mes chaussure, elle était beaucoup trop longue.

    Je descendis en avant l'espérance de ne pas voire Maxime et Alex, je ne c'est pas pour quoi mes je n'arrive pas a les supportés. Mais par manque de chance l'un était a table l'autre s'assurer de ma sécurité, pas le chois, je me dépêche de manger pour allez me couchez dans une petite chemise de nuit en sois.

     

    Chapitre 2 : Es-ce réelle ou pas

     

    Je me voix dans une chambre en trin de dormir compagnie d'un garçon, on direz que se jeune homme est mon frère, quand tout d'un cout la police ouvre la porte violemment pour attraper mon frère et l'emmène. Je suis en trin de pleurer en les supplient de le laisser, mais je vois un policier faire un signe a un notre, celui-ci me tape dans le coup, je m'effondre par terre, ils trainent mon cors pour l'amener dans une autre chambre, quand je me réveille on m'explique que mon frère veut m'utiliser pour je ne c'est quoi car je n'est pas tout compris. Quand il sent va, j'en profite pour sortir de ma chambre et allez au sou sol pour récupérer mon frère, mais quand j'ouvris la porte se n'était pas mon frère que je voyer mais un monstre en trin de dévorer un policier, quand cette bette me vie elle sourit et me dit :

    Frère : Vient Eve on doit rentrer a la maison.

    Moi : Non !!!!

    Je m'effondre par terre en pleurent, d'autre policier arrivai et commencer a tirer sur cette chose, bizarrement elle se transforme en oiseau et s'enfuit. Depuis se jour je me suis engager dans les force de la police, et je chasse les voleurs, malfaiteur, les mèchent en gros. Un policier rentre et me donne une feuille avec une photo pour retrouver celle-ci, je chercha dans la ville, je ne mis pas longtemps pour la trouver, je monta sur son dos en lui disent d'avancer, se qu'il fit mais on nous bouscula et il en profita pour s'échapper, quand je repartie a sa recherche, j'avais bau parcourir toute la ville je n'arriver pas a le trouver. Donc je demanda a une amie de m'aider, quand je lui expliquer a quoi il ressemblait, je le vie en même temps avec une capuche pour cacher son visage. Je sauta sur son dos en lui disent de s'avancer, il me soula en disent que c'était immature de me porter et tout sa. Énerver je demanda a mon ami si je pouvais lui maitre une claque, elle me dit oui car elle en avait aussi marre de ces gémissement, je lui mis une crosse claque tout le monde rigoler même lui, moi aussi car mon amie disiez sa pour rigoler mais je n'avez pas compris sa. En même temps je me réveilla en sursaut car la dernière image que j'ai eu c'est se jeune homme que je devais attraper en trin de m'embrasser, Maxime était a coter de moi et il me demande si tout va bien. Je réalise que se garçon ressemble comme de goute d'eau a... Maxime! Je ne c'est pas pourquoi, mais je détourne mon regard du sien. Je me sent super gêner.

    Maxime : Sa va Eve?

    Moi : Oui, oui

    Maxime : T'est sur tu na pas l'aire dans ton assiette?

    Je me retourne dans sa direction et lui fait un grand sourire en même temps de fermer les yeux.

    Moi : Oui j'ai juste fait un cauchemar, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

    Quel rêve bizarre, tout d'un cout je sentie une douleur dans le coup comme si... comme si on m'avez frapper dans le coup... comme dans mon rêve ou le policier me frappe pour m'endormir. Je me dirige vers le miroir pour m'éclaircir les idée et je vis une marque, se qui me fit de plus en plus peur mais bien sur personne ne doit être au courent et même si je leur disiez personne ne me croirez. Je m'habille en mi un ruban pour cacher ma blessure et descendit prendre le petit déjeuner.

    Mère : Noublie pas que demain tu reprend l'école, alors tu ferrai mieux de te préparer?

    Moi : Moi mère je le ferais.

    Chapitre 3 : Une nouvel rencontre.

     

    Au sur la table, il y avait toute les sorte de confiture qui puisse exister dans le monde, du pains griller a la bonne température comme toujours, avec tu beurs qui quand je l'étale sur ma tartine tiède fond sur le coup avec un peut de confiture de framboise venus d'Espagne  les meilleur du monde, étaler par dessus le tout tremper dans mon délicieux chocolat chaud dons le cacao viens d'Afrique et en suite préparer cher nous par le meilleur cuisinier de l'Angleterre. Que mes parent on engager a ma naissance. Après je suis allez dans ma chambre pour faire la liste que je donnerait a Marina qui feindra avec moi faire les course dans le super marcher dus coins, mais je hait y allez car a chaque fois je tombe sur fils a son papa. Le genre de mec qui manipule tout le monde, et par mal chance a cause de la réputassions de mes parent, ils viennent tous me draguer. Je les hait! Donc j'utilise une technique que personne connait car c'est moi et Marina qui l'on mis au point, Le déguisement furtif. Qui consiste a se déguiser en personne super moche qui dégoûtera ces Monsieur, a un point qu'il fuiront des qu'ils me voient. Sa passe comme une lettre a la poste. Donc j'appelle mon maquilleur pour qu'il  puisse me préparer mais bien sur lui il crois que c'est pour allez a une fête de "qui sera le plus moche" donc il y mes de tout son coeur pour que se soit moi qui gagne. A la fin en me regardent dans le miroir j'avait l'oeil gauche enfler, un nez de sorcière avec la belle et crosse verrue sur le coter droit et d'autre détail que je garderait pour moi car il risque de vous faire régurgiter se que vous avez manger dernière m'en. Arriver devant le marcher les personne dont je vous parler, les "fils a leur papa" qui parler entre eux. En passent a coter.

    ... : A regarder la revoilà, courez si vous tenez a la vie.

    Et c'est comme sa que sa marche il y en a même un qui a vomie juste a coter de moi. Rentrer a l’intérieur je fis mes course c'en hanchement même a un moment il y avait Alex qui lui aussi faisait ces course pour demains a fuit comme un lapin. J'étais trop contente, sauf qu'a un moment en prenant des stylos une personne m'adressa la parole.

    ... : Tu trouve sa marrant de faire peur au autre?

    Moi : Haint?

    Quand je me suis retourner je vil un jeune garçon d'a peut près mon âge qui prenait un paquet de stylos juste au dessus de moi il me coller. Il été bruns au yeux marron mais pas n'importe quel marron celui que j'ai toujours rêver de voir sur un garçon, les yeux noisette avec une petite touche de vert, qui signifie marron qui veut dire cochon mais un cochon est gras, donc argent mais noisette veut dire brave et fort, bien sur il remplie aussi les signe du cochon mais sa ne m’importe peut et le vert qui signifie vipère qui veut dire sournois donc intelligents qui dans notre qu'a veut dire qu'il ne se fais pas berner facilement. Il été aussi grand, une tête de plus que moi, et je ressent son torse qui été bien muscler, j'en déduit qu'il fait du sport je pencherait sur le basket, l'escrime, et tout sport de combat rapprocher, je déduit aussi qui préfère le basket il en n'a fait dernière m'en car ces muscle son encore contracter et qu'il en n'a fait seul car ces mollet ne son cas moitier contracter. Donc en résumer ces une personne qui me plait particulièrement et que comme une personne normal j'étais rouge.

    Moi : Qu'est ce que tu veut dire?!

    ... : Ton déguisement.

    Moi : Et Qu'est ce qui te fait dire que ces un déguisement?

    ... : A force de sourire de puis toute haleur ton nez ces décoller de moins de un mini-mettre, se qui est presque pas visible a l'euil nue mais en y prétend bien attention on peut le voir.

    Je vérifie il avez entièrement raison, donc sa servez a rien que je garde mon masque, je l’attraper et l'enleva d'un coup. Je vis une mains se diriger vers moi qui m'attrapa la joue et son pousse me frotter son l'eil, sa mains été immense.

    ... : Attend il t'en reste une peu, et voila ces pas mieux comme sa?

    Moi : Non maintenant les "fils a leur papa" vont encore me draguer et je déteste sa!

    ... : Et c'est une raison de les faire vomir?

    Moi : Eu... Oui!

    Il commença rigoler, son sourire été celui d'un ange, ces dent été bien lavez donc il en prend soins.

    ... : Tu est marrante toi, tu me plait bien.

    J'avais envie de rester plus longtemps avec lui mais Marina arrive et me dit que je devez y allez sinon j'allez louper mon cours d'escrime. Sauf que j'en avez pas envie mais si je le louper mes parent m'aurait tuer, sauf que pendant le cours je n'été pas du tout concentrer et le prof ne faisait que de me gronder mais moi je m'en ficher je ne faisait que de penser a lui, je me demander comment il s'appelle? D'où il viens? Et plaint d'autre chose. Le soire je partie dans ma chambre après avoir manger un bol de soupe, je avais pas très faim. Mon esprit été submergé par sa beauté, je réussi a m'endormir. Je fit un rêve bizarre, il y avait des bateaux qui été dans l'espace et moi j'étais une policière qui traquait des membres d'une organisation redoutée par les force de l'ordre. J'en tenais, ou plutôt j'en poursuivais, ils attrapaient une combinaison spaciale pour ensuite ouvrir la porte et y sauter en même temps que de mettre la combinaison? Je fis de même mais moi contrairement à eux je n'avais pas eu le temps de la mettre, mais heureusement pour moi j'arrivais sur la lune qui été remplis d'une couche d'oxygène, installée en 2055. Je fus sauve et enlevais la combinaison, je vis que celle que je poursuivais avait elle aussi enlevé leur combinaison car elles trainaient par terre, je les voyaient, ils étaient à deux cents mètres de moi. Je commençais à courir en quatrième vitesse, juste avant qu'ils empruntent un portail espace temps, je réussi à en attraper un en lui sautant dessus et en l'attrapant à la taille. Il tomba par terre, sur le ventre et moi j'étais à quatre pattes en train de lui mettre les menottes quand il me poussa je fis une galipette sur le coté en même temps que lui qui put en faire dans un minimum de temps. Ce qui fit qu'il était par dessus moi à quatre patte en me tenant les bras par les bras et ces jambes été par dessus les miennes je ne pouvais pas du tout bouger. J'étais par terre sur le dos, je faisais tout mon possible pour me dégager quant je m’arrêtai tout d'un coup car je reconnu ces yeux noisettes avec des petites touches de vert, vous l'aurez deviné c'était le garçon du super marché, je devins rouge sur le coup, sa tête s’approcha lentement vers la mienne, quand je devinas ces intentions il été trop tard, il m'avait déjà embrassé. Je trouvais son comportement bizarre, quand il eut fini.

    ... : Tu me plait de plus en plus.

     

    Chapitre 4 : Le lycée.

    Et c'est comme ça que je me suis réveillée mais son baiser été tellement vrai que j'avais l'impression que ça c'était vraiment passé, comme si c'était réel d'une certaine façon, rien qu'à y penser j'ai l'esprit tout embrouillé. Marina s'introduit dans ma chambre pour me dire de me préparer. Je mi mon uniforme, il était constituer d'une jupe bleu gris foncer a bordure d'orée, arrivent a mi-mollet avec une chemise blanche avec une noeud rose, part dessus une veste de même couleur que la jupe avec bordure d'orée et un bouton en or et un  poche sur le saint gauche et des chaussures noir. J'étais super en retard, je passe a la quatrième vitesse pour avoir le temps de me coiffer, comme coiffure, j'avais une natte sur le coter. Mais j'avais passer trop de temps dans la sale de bain donc le pris une tartine de pain griller et partie en courent direction l'école. Arriver devant le lycée, je me prie une personne dans la tête, j'étais dans ces bras car il m'avais retenue avent que je tombe. Quand j'ai rouvert les yeux je découvre que c'était le garçon du super marcher.

    Moi : Encore toi!

    ... : J'ai l'imprétion que sa te dérange?

    Moi : A non, c'est pas se que je voulez dire!

    ... : Bon pour te faire pardonner tu mange avec moi sur le toit?

    Moi : J'ai le chois?

    ... : Non.

    Je regarda son uniforme c'était le même que le miens, Bon bien sur pas avec la jupe et un petit noeud rose mais a la place un pantalon a bordure d'orée et une cravate noir.

    Moi : Tu est dans le même lycée que moi?!

    ... : J'ai l'imprétion.

    Moi : Mince c'est vrai on n'est en retard!

    Je lui attrape la mains et commence a courir pour pouvoir arriver a temps, on été a 50 mettre de l'entrée quand la sonnerie retentis et le garde été en trin de refermer la porte.  Oui car le lycée est très stricte, tu arrive en retard tu a une heur de colle qui est noter dans le dossier qui va dire si tu est accepter ou non et peut t’empêcher certain travail, se qui est super défavorisent. Je commence accélérer, quand juste devant le portail il ne rester que 5 centimètre, je sens une mains se glisser au niveau de mes genoux et aussi niveau du cou. Je me fis soulever et je survola le portail, je compris après que c'était le garçon qui m'avait aidée, il me reposa par terre.

    Moi : Merci

    ... : On va être en retard.

    On courut vers le gymnase, c'est la ou se dérouler le partage des classes, arriver, heureusement sa n'avez pas encore commencer nous nous somme assit sur des chaises pliable noir et la le directeur de l'école arrive, se présente, fait son discoure habituel. Et procède au classes, chaque personne appeler devait se lever et rejoindre a la fin de l'appelle son professeur principal. Il commença, au bous de une-demi heur, il m'appelle enfin et juste après Bastien, le jeune garçon du super marcher se leva, je ses enfin comment il s'appelle, mais ma joie ne resta pas longtemps quand j’entendis le nom de Alex et Maxime. Non! Pourquoi t'en de haine avez vous a mon égard Monsieur le directeur! Quant une phrase me reviens a l'esprit, "le directeur est facilement influençable, il suffit que sortir une poignée de biller vers pour qu'il soi a nos pied". Je lança un regard noir a Alex, c'était évident il la payer, le sale petit ***, je vais l'assassiner, le tuer, l'écarteler , lui faire les pire souffrance qui puisse exister dans ce monde autoriser pour les Hommes, non qui puisse exister pour les animaux! Car il y a plus de chose autoriser pour les animaux que pour les Hommes. 

    Alex : Je sent que je vais bientôt mourir, elle a tout découvert.

    Maxime : Comptant de t'avoir connu alors.

    L'appel de la classes était fini on se dirigea vers notre prof principal, c'était une prof de math, elle était plus beau que la rose de matin, cheveux blond légèrement boucler en bas et long jusque au fesse, yeux vert, forte poitrine portent une chemise blanche et une jupe collante arrivent au genoux. En classe je me suis retrouver avec tout derrière,a coter de la fenêtre avec devant Alex sur le coter Bastien et Maxime était devant Alex, Bref je n'est pas du tout eu de chance (sauf pour Bastien mais je pense que vous vous en doutiez) Les cours commence je fis mon possible pour suivre le cours mais c'était tellement ennuillant que j'ai commencer a regarder par la fenêtre. Je regarder les pétales de fleurs de cerisier, c'était tellement beau, elle tourbillonnaire en roue et la sonnerie sonna enfin. Je partie dehors car je ne pouvez supporter c'est gens manger dans chose bien grasse, beurk rien que dit penser j'en n'est des nosez affreuse et je ne pouvez rester la a les regarder je devez allez les voire. Je sortie en courent, et me trouva le plus grand cerisier de la cours et le plus loin de la poignet de personne qui était sortie et qui en profiter. Je commence a manger, quand je sursote a car je vis la tête de Bastien qui me disez :

    Bastien : Tu mange toute seul?

    Moi : Sa ne se vois pas?

    Bastien : Je peut venir a coter de toi?

    Moi : Non

    Bastien : M'oblige pas a te pousser

    Moi : Qu'est ce que tu attend?

    Il m'attrapa par la taille et me mis sur son épaule gauche et me fis tourner 5, et me reposa a terre j'avais la tête qui tourner, j'ai dus attendre 10 seconde que les arbres arrête de tourner.

    Moi : Allez,viens te battre!

    Bastien : Je ne me bas contre des filles

    Je lui sauta dessus, il était allonger par terre et moi par dessus a quatre patte.

    Moi : Je comprend pour quoi!

    Vexez il reprit le dessus en me fessent basculer sur la droite et la situation s'inversa, c'est moi qui était par terre et lui par dessus.

    Bastien : Tu disez?

    On se regarder dans les yeux, j'étais en trin de me noyer dans c'est magnifique yeux.*-*

    Maxime : Si ils s'embrassent je vomie!

    On retourna brusquement la tête et Maxime était la a coter en trin de nous regarder comme si il regarder un films, tranquille. Gêner on se remis debout, on tapa et frotta les vêtements pour enlever l'herbe et la poussière. Un prof l'appela, en partent dans sa direction je vis un drôle de dragon en zigzague autours de son bras gauche, il était sublime, trop bien fait. 20 minute après, le sonnerie retentis une nouvelle fois, les cours continue, toujours aussi long et ennuyeux. Quand leur de rentrer arriva, Bastien me raccompagna chez moi, je commencer a parler pour débloquer la conversation.

    Moi : tu a compris le cours d'anglais? Car moi j'avais l'impression que la prof parler en chinois et encore sa me parée plus facile a coter.

    Quand je me retourna pour connaitre sa réponse, trois a quatre voyou était sur lui pour l’immobiliser, il réussit a dégager sa bouche pour me crier.

    Bastien : Fuit!

    Moi : Ne compte pas sur moi pour te laisser comme sa!

    D'autre voyou arrive droit sur moi, le premier se prie un coup de pied d'en la tête et vola a 10 mettre au moins mais mon temps de gloire ne dura qu'un faible instant, car ils profitèrent de mon déséquilibre a la le faire propulser pour m'attaquer. Cinq personne était sur moi, j'avais beau me débattre je n'arriver a rien, un d'eu m'attrapa la main droite et regarda la pomme de celle-ci. Mon grain de beauté en forme de couronne si trouver.

    ... : Deviner qui on viens d'attraper les mecs?!

    Tout d'un coup le dragon de Bastien commença a grimper le long de son bras, c'était bizarre mains en même temps magnifique. La dernière fois que je vis son dragon, il avait la gueule ouverte avec oeuil droit de Bastien dedans, et brusquement se refermas en même temps de briller de plus en plus fore. Jusque a m'éblouir, quand sa se fut terminer et que je rouvris les yeux. Bastien avez changer de forme, sa taille avez décupler, la couleur de sa peaux  était marron grise, ces cheveux était redresser comme un piquet et son oeuil droit de Bastien était un mélange de rouge orange et quelque touche de noir aussi avec un grand trais noir au milieu. Comme... Comme celui d'un dragon. Il partie vers moi, fis voler tout le monde même moi, un des voyou fit le malheur d'être derrière lui avec un bar de fer près a le taper. Mais Bastien le sentie et donna un coup de point violent, la bar de fer atterri a mes pieds. Bastien se dirigea vers l'un des d'entre eux près a le taper, je pris aussi vite que j'ai pue la bar et partie m’interposer entre eux avec les larme au yeux. Bastien attrape la bar avec mes mains en dessous et serra très fort, j'eu le temps de retirer mes mains avent la bar fini en morceau prés a ramasser a la petite cuillère. Je m'écroula par terre, mais larme se multiplia a cause de la douleur. Pendant un moment j'ai crue voir l'âme de Bastien regrettant son geste juste avent que d'un bon de 10 mettre de hauteur il s'enfuit. Pas loin a coter il y avait une forêt où a mon avis partie se cacher. 

    Marina : A te voila enfin!

    Moi : Haint mais qu'est ce que tu fait la?!

    Marina : Et toi pour quoi tu n'est toujours pas rentrer?

    Moi : Bas quoi? C'est bon! Il n'est comme même pas si tard que...

    Je sortie en même temps mon portable ou il y était marquer... 21H09!

    Moi : Quoi déjà mais... Mais...

    Marina : Il n'y a pas de mais! Vous rentrez tout de suite avec moi!

    Moi : Mais... !

    Marina : J'ai dit quoi?!

    J'arrêta de parler car de toute façon elle ne voulez pas m'écouter se qui je trouve injuste. Et puis non Bastien a besoin de moi!

    Moi : Marina, je suis désoler mais je ne peut pas rentrer maintenant car...

    Marina : Non! Vous venez avec moi, si n'on...

    Moi : Si n'on quoi?

    Marina : On devra régler sa a la violence et croyez moi je ne veut pas en n'arrivez la.

    Moi : Alors je vais vous y obliger si c'est mon seul moyen de partir!

    Maintenant que j'y repense je n'est jamais vus Marina combattre, pas une seul fois. Je devez finir le plus vite possible se combat pour allez venir en aide a Bastien ou même protéger la population si il en venait a sen prendre. Donc je courus vers elle lui donner un coup qui ne la baissera pas forcément mais assez pour quel ne puis se relever  même si sa me fait mal au coeur. Mais elle disparu d'un seul coup et la dernière chose que je me souvient c'est d'une douleur dans le ventre et puis plus rien. Je me suis retrouver dans mon lis avec Marina a coter sur une chaise.

    Marina : Je tien a te dire que je suis désoler et que...

    Moi : Non arrête c'est moi qui t'est obliger a m'attaquer.

    Marina : En même temps tu avez besoin de te reposer, tu a dormis plus 22H00.

    Moi : Arrête de rigoler il n'est comme même pas 19H00?

    Marina : Si tu ne me croit pas regarde ton réveille.

    Se que je fit et le pire dans cette histoire c'est qu'elle avez raison. Je n'avez pas faim alors je demanda a Marina si elle pouvez faire croire a mes parent que je dore encore. Elle le fis et me laissa seul aussi, j'avais une idée en tête : "Se soire je vais allez chercher Bastien dans la foret!". Donc pour sa il faut que je prépare mon quitte de secoure : Une lampe qui éclaire bien a plus de 10 mètre, une couverture au cas où, des bar de serial a plusieurs gout au cas où mon ventre interviens dans cette affaire, une corde on ne c'est jamais, et plaint d'autre chose. Je fit comme dans un film, le grand basique, je prie mes drap et fis un nœud a chaque extrémité pour au final faire une longue carde et accrocha un bous a mon lit. Je commença a descendre mais au bous de quelque mètre, je perdis le bous et tomba. Quelqu'un ouvris la fenêtre a 5 mètre de moi.

    ... : Qui est la?!

    Un chat sortie du buisson et miaula assez forte. Ouf! Sauver! J'ai vue ma vie défiler devant mes yeux car si on m'aurait trouver alors la j'aurait vite bue un coctel au prés du tout puissent. J'attendit qu'il referma la fenêtre et continua ma route jusqu'à la foret. Là où je pense que Bastien si trouve. Quand j'aller commencer a pénètre dedans je vis d'énorme yeux d'au moins 1 mettre (en vrai juste 10cm comme quoi la peur fait bien des mirage) et qui briller comme des lumière de far (sa par contre c'est vrai malheureusement) et pour couronner le tout des gros grognement super grave et méga fort. Mes pauvre oreille! Je ne pouvez plus contrôler mes jambe et je pris fuite comme l'éclaire, je remonta aussi vite la corde ou plutôt les draps qui pendez toujours, je n'u pas de problème a remonter. Je me suis coucher et mis tout en oeuvre pour ne plus y repenser, au moins jusqu'au lever du soleil. Comme vous pouvez l'imaginer Bastien n'était toujours pas en cours. Je regarda dehors en attendent de trouver une idée. Quand l'une d'entre elle venu enter mon esprit, je me leva directe, la joie au visage.

    Moi : J'ai trouver!

    Prof : Voulez vous bien nous faire partager cette découverte, Mademoiselle?

    Moi : Eu... Non c'est rien veuilles m’excuser.

    Prof : Mais j'insiste.

    Moi : Moi de même.

    Prof : Bon maintenant rassoyez-vous.

    J'exécuta c'est ordre et a cause de lui mon idée miraculeusement intelligente a disparue, c'est pas du jeux. La journée passa assez vite, pendant que moi je fessait mon possible pour remplir la quette qui ma était donner : "retrouver cette idée". Mais malheureusement elle ne voulez pas montrer le bout de son nez. Alors je suis rentrer bredouille a la maison, Maman m’attendez devant l'entrer et elle était en colère va savoir pour quoi? Elle me prie par l'oreille! Sa fait super mal! Elle dit de m'asseoir et se mi a me crier dessus.

    Mère : Non mais sa va pas de sortir comme sa pendant la nuit et... !

    Je ne c'est comment elle a su mais j'ai ma petite idée en tête, je me ficher complètement de se qu'elle me dit. Père était la, a la regarder gesticuler dans tout les sens, je put deviner qu'il regarder les information et que ma mère lui obliger a arrêter le temps que la tempête passe. Un moment des infos requit toute mon intention : "Nous vous interrompons pour un flache spécial, un citoyen c'est plaint a la police car des rugissement retenter pendant la nuit du 15 au 16 et crus voire des yeux énorme en même temps. La police ne le croyez pas avant dans n'être eux aussi témoin. La police enquête sur cette affaire, pour votre bien et votre sécurité, nous vous demandons de rester chez vous. Nous vous en reparlerons plus tard dans la soiré quand nous aurons plus d'information. Merci a tous et bon soire". Une dame de la météo pris sa place et nous annonça de très forte pluie et avec un vent assez fort. Ma mère était toujours en trin de me gronder, je n'y pris guère attention et couru vers mon parapluie, mes bote et mon blouson pour la pluie que je mis en vitesse et sortie direction la foret.

    Mère : Où allez vous?!

    Moi : Ne vous inquiéter point je serait de retour pour le dîner! 

    Quand j'arriva devant la foret des policier était la en trin de monter la garde pendant que d'autre explorer la foret. Je fit le tour pour trouver un autre endroit où passer mais c'était pas gagner, après 15 minute de marche je réussis et commença a monter quand je me suis fait griller.

    Policier : Halte! Que faite vous la!

    Mince il me pris par la taille, je n'arrête pas de me débattre en crient le plus fort possible je réussi a me libérer quand devant moi d'autres policier était venu a cause de mes crie, la belle gaffe, a ne jamais refaire. Ils était tous sur moi tellement qui avez du mal a me retenir et je n'arrêter de crier de plus en plus fort. Mais je me stoppa nette quand des grognement identique a se d'hier soir retentit. Les policiers me lâchait et sortie leur pistolet, Bastien arriva énerver près a tout casser.

    Policier : A vos marque... Fe...!

    Moi : Stop!

    Je cria le plus fort possible en même temps de m'interposer entre leur canons et Bastien.

    Policiers : Pousser vous tout de suite!

    Moi : Non!

    Je sentie une grande mains me pousser violemment, se qui me fit voler jusqu'à un gros rocher m'arrêta nette, j'entendis un gros crie de douleur mélanger a de la culpabilité et du regrée, sa ne venez pas de moi mais de lui, l'auteur de c'est acte. Je compris que la raison de Bastien se battait temps bien que mal pour reprendre le dessus sur son double où aussi le diable qui habite en lui. Il envoyer les policier balader tellement facilement que sa fini par me classer le sang. Je ne pouvez en tolérer plus, je cour et m'agrippa a son bras le plus fort possible pour ne pas lâché. 

    Moi : Fuyez!

    Policier : Non mais sa va pas pour qui vous vous prenez?!

    Moi : Pour la fille de la famille la deuxième plus riche de se pays! Et que si vous ne partez pas bous pourriez vous retrouver licencier du jour au lendemain!

    Il déguerpir aussi vite qu'il son venu, je remercie mère de m'avoir donner des cours la dessus, pour une fois que sa me sert. Bastien ne fit que bouger son bras dans tout les sens, ma détermination était forte mais pas assez pour résister a se genre de chose. Il me fit voler dans les aires, la peur était tellement forte que je ne pus résister et m'évanoui. Je me demander comment j'avez fini, se qui c'était passer toute ces question n'arrêter  pas de me trotter dans la tête s'en relâche, jusqu'à je me réveille. Je n'avez pas encore ouvert les yeux mais se que je ressentis était d'es plus paisible qu'il puis exister, mon aura sentez une odeur familière que j'aimer beaucoup avec une odeur de végétation mouiller, le paradis en gros ou plutôt mon paradis. Mon toucher me dit que je suis sur quelque chose de très confortable et moelleux comme de la mousse a cause de c'est résidu et un tissu qui entour ma tête et la d'où viens cette merveilleuse odeur familière mais a qui elle appartient? La est la question.   J'avait un gout de sang dans la bouche mélanger a des minéraux venant sur m'en du rocher que j'ai percuter. Tout me revenu a l'esprit, le combat, les policier, mon vole en plaine aire et... Bastien! Où il est? A oui aussi que j'avez promis aussi a ma mère de rentrer avant le dîner et que je sent que je vais encore me prendre un savon car quand j'ai ouvert les yeux le soleil venez de se lever. Adieu mon cruel ma mort est écrie a l'avance, je suis comptent d'avoir pus vivre jusqu'à la et d'avoir... Bon fini de s’apitoyer sur son sort et allons retrouver Bastien. J'eu a peine le temps de me lever que je suis tout de suite retomber, j'ai bien crue que j'allez écraser par terre mais heureusement Bastien ma rattraper tout sa pour qu'a la fin je me fasse gronder dessus.

    Bastien : Non mais sa va pas de te lever alors que t'est gravement blesser a la tête.

    "Est! La faute a qui?", c'est se que j'aurait répondue mais c'est sur m'en trop blessent donc motus et bouche cousu. Pour montrer ma vulnérabilité et le regrée, je baisa la tête, et sens s'avoir pour quoi je me mis a pleurer comme jamais.

    Bastien : Eu... Désoler je ne voulez pas te vexer.

    Je le pris d'un coup dans mes bras et mes larme était de plus en plus... Mmm... Comment dire? Je suis passer a des petite goûte a un lac, voir un océan mais sa reste a vérifier. 

    Moi : Pourquoi t'est partie comme sa?! Tu m'a fait vraiment peur!

    Bastien : Eu... Désoler.

    J'avait l’impression que l'on était dans un film romantique et que je ne l'avez pas vue depuis des années. Je vient de remarquer que les phrase que je venez de dire n'était pas du tout en rapport avec se qui c'est passer!

    Moi : Eu... Non se... Eu...

    J'était rouge comme tout. Défaillance! Défaillance de l'ordinateur de contrôle! Pouf. Je fini dans les pommes. Cette fois je me suis fait réveiller par une douce et en même temps violente odeur de nourriture en trin de cuire. Cette odeur était des plus alléchante après le repas du soir louper. Bastien était en trin de faire cuire des poisson qui venez de pécher qui était en trin de doré sur le feu avec des bâtons qui leur traverse le cors, il y en avez 4. Je sortie de mon lit pour me mettre près de mon future repas. 

    Moi : Tu c'est quand sa sera près?

    Bastien : Dans 3... 2... 1... Maintenant! 

    Je sauta dessus et l'avala en moins de deux, puis Bastien me passa la deuxième et je toucha sa mains mais je remarqua aussi qu'il avez un sweat avec la capuche qui était mise. Je ne pouvez pas voir son visage, je fini de manger ma deuxième et en même temps je comprit pour quoi il porter sa.

    Moi : Enlève se sweat!

    Bastien : Haint?!

    Moi : Tu ma très bien comprise enlève le.

    Il ne voulez toujours pas alors je lui sauta dessus et fit tout pour lui enlever. Quand une petite idée de génie traversa mon esprit, méchante mais je pense qu'elle sera efficace, enfin je pense. Je devez faire semblent d'avoir mal a la tête a cause de ma blessure mais en vrai, j'avez très mal a la tête, une belle hémorragie. Un grand miracle se produis Bastien enlève son sweat et il n'avez pas de tee-shirt en dessous. La suite je la garde rien que pour moi... Bon mais c'est bien parce que c'est vous. Il avez des tablette de chocolat mais pas n'importe les quels , celle qu'une femme rêve de voir sur un homme. Bien sur comme vous pouvez vous en douter, trop de plaisir au niveau des yeux créer cher une femme, surtout chez moi, un petit tour dans le tombage de pomme. Je trouve que sa en fait trop dans une journée d'allez dans les vapes, en même temps la faute a qui, toujours le même, n'es ce pas Bastien! Quand je me suis réveiller, il avez son sweat qui m'essuyer le front, ma tête sur ces genoux. Je me relevis d'un coup et m'excusa pour avoir imbiber son sweat de sang. Et c'est que maintenant que je remarqua que son cors était plaint d'écaille de dragon et que au niveau de torse, il avez été transpercer par trois balle. Je paniqua!

    Moi : Un mais tu est toucher!

    Bastien : oui mais c'est rien je t'assure. 

    Moi : Non mais ne dit pas n'importe quoi! Laisse moi regarder.

    Il c'est laissa faire de toute façon il n'avez pas le chois. J'examina les plaies, par chance les balles était sortie, je ne c'est pas si j'aurait pus les enlever si il y en avez qui serait rester, a si, au pays des rêve. Par contre les plaies était profonde et je ne pouvez rien faire, il fallait allez a l'hôpital.

    Moi : Il faut allez a l'hôpital.

    Bastien : Non mais sa pas! Tu ma vue! La seul chose que j'aurait gagner c'est faire peur au gent!

    Moi : Mais on n'a pas le chois, sa peut s’infecter!

    Bastien : Mais réfléchie un peut ou c'est trop dure pour toi?! T'est idiote!

    Moi : Quoi mais si on n'y va pas tu risque de mourir!

     

    (juste un petit conseil : écouter cette music en même temps de lire la suite. Je ne c'est pas pour quoi mais moi en l'écrivent et en écoutent cette chanson j'ai ressentis quelque chose et vous?)  

    C'est qu'un n'idiot! Je partie en courent les larmes au yeux, je traversa la cascade d'un saut. Celle qui sépare la grotte de l'extérieure et continua a courir tout droit. Je en c'est pas au j'allez mais je c'est que sa serait mieux qu'avec cette... Arg, je n'arrive même pas a l'insulter, va savoir pour quoi. Sauf que a force de foncer je n'est pas fait attention et j'ai glisser, j'ai dégringoler sur une pente raide. Arrivez en bas, j'ai voulue me relever mais ma cheville ne me le permettez pas. Je me la suis fouler, et j'ai aussi mal autre par, dans la poitrine. Mon coeur me fait très mal, on direz qu'il se serre de plus en plus, de plus mais larme ne veule arrêter de couler. Je n'est jamais au grand jamais ressentie sa de ma vie, qu'est ce qui ce passe. Il y autre chose en plus mais crie je ne les contrôle plus, se qui fait que la douleur s'exprime. Maintenant que j'y repense, avent de sortir j'ai crue entendre la vois de Bastien me dire : "Eu... Non je ne voulez pas dire sa!"... Pfff, de toute façon on sent fiche de celui la. Mais j'avoue que maintenant j'aurait besoin d'aide. Heureusement Bastien arriva a l'écoute de mes crie, il dévalisa la pente comme si il surfer, avec classe et se mis a croupie a coter de moi. 

    Bastien : Je suis désoler pour se que je t'est dit et...

    Je m'en ficher d'entendre la suite, la seul chose que je voulez c'était de le prendre dans mes bras. Se qui a quelque chose près c'est produit, il mis sa mains dans mon dos et l'autre son mes jambe. Il devez avoir comprit  que me suis fouler la cheville. Et me portas jusqu'à la grotte avec son sweat qu'il déchira, il me fit des bandage. Bastien enroula autour de mon pied et comme il était tard, on c'est coucher. Sauf que moi je n'arrivez pas a m'endormir car je ne fessait que de penser a ces blessures. Alors j'ai décider d'allez chercher une trousse de secoure a la maison, en plus Bastien ma fait des béquilles en boit, classe non? Donc je par en direction de chez moi, sauf que arriver devant je me suis fait choper par les garde qui n'arrêter pas de sillonner la maison. Mes parent on du encore traumatisé car se n'est pas la première fois que je fugue. Ces pour sa qui son sévère a se niveau, et qu'ils ne laissent rien passer. Et il mon enfermer dans ma chambre, fermer la porte a double clef et la fenêtre aussi, en gros je suis dans le caca. Désoler sa a du vous faire un choquer, c'était peut être un peut trop violent, je ne recommencerait plus c'est promis, enfin sa dépendra des circonstances. J'eu une petite idée.

    Moi : Marina!

    Elle entra et me demanda se qui se passe, je lui expliqua toute l'histoire hormis quelque petit détaille comme l'histoire des tables de chocolat. Je savait que Marina était capable de déceler le vrai du faux, et c'est pour sa que mes parent l'on engager.

    Marina : Je vous crois, hormis quelque petit détaille que vous n'avez pas préciser et je vois se que c'est, je veut bien vous aidée mais a une seul condition. C'est que vous me préveniez la prochaine fois, Ok?

    De toute façon je n'avez pas le chois, donc vous vous douter bien que je vais accepter. Elle me changea de façon que l'on ne me vois pas, une superbe tenu de Ninja, j'était en noir de partout avec une cagoule et un sabre attacher dans le dos. 

    Moi : Ninja!

    Je cria sa juste pour me faire rire dans mon fore intérieure. Mais je me suis fait gronder par Marina car a cause de moi on n'a eu de forte chance de c'être fait découvert. Et et! C'est bien moi sa de tout mettre par terre. Bon il faut arrêter de parler et courir pour rejoindre Bastien. La trousse de secoure est dans la sale de bains, dans le placard au dessus du lavabos. Entre ma chambre et la sale de bains il y a 5 garde d'après Marina et aussi le temps de les battre en gros 5 seconde, le temps que les autres gardes arrivent 15 seconde a peut près le temps qu'il monte l'escalier, nous on aura pus allez a la sale de bains et sauter par le fenêtre avec la trousse. C'es se qu'on fit en moins de deux deux qui faut pour le dire, je sortie mon sabre sauf que comme je ne veut pas tuer il n'est pas limer, la seul chose qu'il risque de faire de grave c'est des bleus mais si on frappe a certain endroit fort il peut déboîter ou pire. Donc je ne fit rien de tout sa, la seul chose qu'il leur arriva c'était de tomber dans les pommes. On courus dans la sale de bains, je pris la trousse en vitesse et sauta dans le vite en même temps de briser la fenêtre et fit une petite galipette pour éviter le plus de dégât et direction la foret au pas de cours suivie de toute la garde. On réussis a les semez au niveau d'un carrefour et on continua a courir, a 10 mettre de la foret les policiers continuer a surveiller. D'est qu'ils nous en vue, ils se sont mis tous en file indienne, un genoux a terre pistolet en mains près a tirer.

    Police : Arrêter vous ou on tire?!

    Nous s'avion qu'ils ne pouvez pas tirer c'est écrie dans le code pénal. Alors nous avons prie a la place de la vitesse et sautons par dessus eux et la barrière. Je montra le chemin a Marina jusqu'à Bastien, qui lui était toujours entrain de dormir tranquillement. Je le secoua par l'épaule pour le réveiller se qui ne fus pas facile jusqu'à Marina lui renversa une bouteille d'eau dans la figure. Sa par contre sa a marcher s'en problème, bon Ok, sa première réaction était de me tuer mais des qu'il ma reconnu il ma lâcher. Je sortie le matériel pour le soigner, je commença avec le désinfectent pour les plais, le bandage qui lui recouvra tout son torse après avoir mis trois pansements. Marina nous regarder comme si elle regarder un film, comme si elle attendez quelque chose, mais quoi? Même si j'en n'est une petite idée que je garderait pour moi bien sur. Jamais vous vous imaginerait que la seul chose qu'elle espère voir c'est un petit bisou sur la bouche. Je parie toute ma fortune que vous ne trouverait jamais, hé hé. Je sortie n’étoiler le sweat de Bastien qui était plain de sang dans le lac juste avant d'entrer dans la grotte. Je commença a n'étoiler quant une main se mis sur ma bouche pour m’empêcher de crier et une autre qui m'attrapa les deux mains. Une petite voie me chuchota quelque mot.

    ... : Tu nous a donnez du fil a retordre, toi.

    Mais qui sa pouvez bien être, un kidnappeur, mes garde, les policier? Il y a plaint de plausibilité mais la quel est correcte? Morte de peur je lui mordu la mains. Mais je ne savez pas comme faire pour me libérer les mains, quand une petite idée se mis a trotter dans ma tête. Quel est le point faible des garçons de toute âge? Se qui se trouve entre les jambes! Un grand coup dedans et op mes mains son libre. Je partie en courent de toute mais force, j'avez l'impression de courir sur place, la peur me fessait marcher dans tout les sens et lentement. Il mirs pas longtemps a me rattraper et moins a me faire tomber la tête la première. Je ne savez toujours pas qui était mes ravisseur mais se que je savez c'est que ma blessure c'est rouverte et que je laissa filer un gros crie de douleur. Et que Bastien ne mis moins de temps pour le dire pour sortir de la grotte pendant que quelqu'un me remis debout et me tenez par les épaules pour ne pas que je tombe. Je ne tenez plus sur mes jambe, la partie gauche de mon visage était recouvert de mon sang. Je fis tout mon possible pour tenir debout sans tomber dans les pommes car je commencer a en avoir marre que tout le monde me sauver la vie. Marre de tomber dans les pays des rêves pour un rien, sauf quand c'est pour se faire porter par Bastien. Cette fois sa sera moi qui leur sauvera la vie. Alors je releva la tête pour commencer a gigoter dans tout les sens et me débattre de toute mes force. En relevant la tête je vis le visage de mais agresseur, c'était les policiers mais pas n'importe les quels, eux il était sur entraîner pouvant braver tout les dangers. Leur entrainement était licencier par mes parent pour qu'ils puis pouvoir protéger la ville et sur tout leur fortune. Deux me tenez pendant que les autres attaque Bastien avec tend de violence que je ne puis vous le décrire, d'une parce que la rapidité de leur coup était époustouflent mais aussi car j'était aveugler de mon sang comme vous le savez si bien.Mais se qui ne dérangea point le fait que je fis tout mon possible pour allez l'aidée, sens sucée malheureusement. Des larme me nettoya la vue mais qui fit aussi amplifier mes larmes a cause de la vue que j'avez, la seul chose que j'avez dans mon collimateur était Bastien avec de la peau toute rouge qui devait être son sang. J'était toute embrouiller, je ne savez plus cois penser jusqu'à j'entend une vois aussi douce qu'une petite brise en été avec une chaleur étouffante. Elle me chuchota a l'oreille : "si tu veut aidée ton amie, est tu près a tout pour?". Je me mis a crié de tout mon aître : "Je veut le savez coûte que coûte!". La Résonance de cette phrase était autant amplifier dedans que dehors. Mes yeux grossira un telle point que l'on ne voyer plus le blanc de celui-ci, quant a la rétine, elle se contracter a ne plus la voir. A la fin, ils étaient entièrement bleu. Ces jambe était jointe quant a c'est bras tendue, sa force qui avez augmenter lui permis ces mouvement. Les gendarmes ni comprenez rien, une force mystérieuse les fis tomber par terre. Ma vue était bizarre, comment vous expliquer? C'est comme quand vous courez, les borts qui font la limite de vos yeux est trouble seul le point central est visible correctement mais en plus de sa je peut zoomer ou non comme sur un appareille photo. Je commença a décoller le sol, d'après mes calcule en fessent une équation composer de la densité de l'aire additionné a la température du sol tout sa soustrait par la hauteur de la cascade... Je direz a proximité 5 mètre. bon c'est vrai je l'avoue, cette équation est fausse mais c'était pour la bonne cause, pour me donnez un aire d'une personne intelligente. Car j'ai la rude l'impression que l'on dit de moi que j'ai le QI d'un singe et encore. Tout d'un coup je senti et vue une grande lumière blanche sortir de ma poitrine et qui commença a grandir au fur et a mesure. A la fin sa entoura toute la foret, se qui a eu pour effet d'endormir tout le monde de plus elle fessait aussi des soins. Tout les blessures disparue mais sa avez pour conséquence que je recevez toute les douleurs endurer. Je ne pouvez m’empêcher de crier de tout mon aître, surtout quant venu le tour de Bastien, toute les balles qu'il avez ressue plus les phénomène de sa malédiction qui fessait un mal inimaginable comment pouvez t'il le supporté? Le travaille achever, tout le monde était guérie, je n'en pouvez plus je tomba a grande vitesse mais me fis rattrapé par une femme, je le c'est a cause de sa forte poitrine. Et je sombra dans mes rêve, je devina que c'était Marina qui me porter, car c'est la seul fis après moi qui se trouvez présent sur la scène de crime. Au réveille, mes parent m'avez convoquer des que j'ouvrirez les yeux, a mon avis sa doit être assez importent pour ne pas laisser une pauvre petite fille convalescente dormir tranquillement. Donc j'enfila une veste et partie dans le bureau la où se trouver le lieu du rendez-vous. Se bureau était utiliser pour le travaille, il était composer de deux bureau immense avec beaucoup de pile de papier, paperasse et d’accessoire comme un ordinateur de la plus haute gamme qui puis exister dans le monde, comme quoi il ne font pas les chose a moutier. Les sièges était grand et immense et tout noir qu'on ne pouvez pas voir la personne qui si trouvez assis. L'un d'eux se retourna, c'était ma mère qui commença a crier puis mon père qui était vraiment en colère, c'était la première fois de ma vie que je le voyer comme sa. Se qui me fis de la penne, mon coeur se serrait de plus en plus que je voyer son visage plus du remord, j'avais vraiment toucher le fond. La seul envie qui me venez a l’esprit était de pleurer mais je me retenue car autrement je montrerait mes faiblesse et pourrez être utiliser contre moi. C'est se que l'on nous apprend dans les cours qui explique comment gérer une entreprise. Donc la meilleur des chose c'est de se montrer passive... Allez courage après je pourrez allez me soulager dans ma chambre. Je vais vous faire la conclusion de cette histoire car si je vous dit tout se que mes parent on dit, sur tout ma mère, on n'en n'a pour a peut près une éternité, sa va c'est pas si l'on que sa. En gros ils mon placez dans l'interna du lycée car ils découvre leur fille, c'est a dire moi partir a point d'heur plusieurs fois. Mes parent mon passer une brochure du lycée qui parle de l'interna et mon laissez repartir dans ma chambre. J’étudie au peigne fins tout la brochure et je découvris un ta de chose. Comme par exemple que le lycée conte trois bâtiment où dorme les élèves, un pour les fille, un pour les garçons et le dernier est mixte c'est la où tout les élève qui se son inscris en retard ou en trop ou encore se qui son trop brouillant si retrouve. Le directeur n'a pas voulus en construire deux autre, un pour les fille en trop et un autre pour les garçon en trop car sa aurait coûter trop d'argent alors sa en fait deux pour le prix d'un ou on peut dire aussi "sa fait une pierre de deux coup". Bon fini les explication, je c'est déjà ou je vais me retrouver, dans le mixte mais il y a une petite question qui me trotte dans la tête. Normalement je n'aurait pas pus allez dans l'interna car il est préciser que les élèves s’inscrivent au dernier moment ne seront pas admis dans l’enceinte de cette interna. Alors pour quoi moi je peut y allez? A mais oui la question ne se pose même pas, mes parent savent être convainquent comme par exemple laisser une masse de billet traîner sur le bureau du directeur. Même si il avez refuser mes parent l'aurait menacer a cause de leur statue sociale et de leur amie haut placer qui pourrait le faire tomber cette école en moins de deux. Il avez pas le choix d'un coter, il a dus accepter sens le moindre désapprobation et puis avoir une belle poignet de billet n'est aussi point déplaisent. Vous vous demander surement pour quoi cette punition et pas une autre? Et bas c'est très simple les horaires de l'interna est de 21 heure maximum, et toute les autre règle ne doive pas être dépasser comme celle-ci sinon sa peut entraîner de trop gros problème. Se qui va arranger bien sur mes parent et comme je n'est pas le droit de remettre en cause leur décision je me retrouve dans la même position du proviseur sauf que moi je n'est pas de masse de billet a gagner. Mais bien autre chose qui me fera encore plus plaisir que je découvrirait plus tard. Je fis ma valise avec Marina qui m'aidée, je prix tout se que j'avez ou pas, car je ne savez pas quoi prendre alors je laissa Marina tout faire. Je la regarda avec beaucoup de concentration pour savoir se qui faut prendre pour la prochaine fois. Puis quant tout sa c'est fini après avoir un peut regarder la télé je me suis coucher et me suis vite endormis a cause de toute les question qui me trotter dans la tête sur mon future interna. Le rêve que je fis dépasser toute mes attente il était le plus bizarre de tous. Je me demander même si il était réel ou pas? Je sentez de l'eau couler sur ma peau avec un léger goût de sel qui avez pénétrer dans ma bouche. Quant j'avez décidez d'ouvrir les yeux je me suis retrouver sur un plage avec une grande foret derrière, je direz même que globalement c'était une île. Le soleil m'aveugla pendant un brève instant pour enfin laisser place a une vue convenable. Se qui me permis de voire une femme en longue robe blanche dans l'eau face a l'horizon. Quant une grande vague se mis a se former devant elle puis se retourna vers moi pour me tendre la main. Elle me ressembler comme deux goûte d'eau mais avec deux ou trois ride en plus. La vague continua a avancez, je ne contrôler plus mon cors qui se mis a courir du mieux qu'il pouvez vers elle. Mais la vague fus plus rapide que moi, et nous engloutie violemment. Pour ma par je me suis fait plain de petit roulade dans tout les sens a cause du courent qu'elle généra. Puis sa c'est calmer mais nous étions toujours dans l'eau, on s'éloigner petit a petit   comme si le destin ne voulez que l'on soi réunie. Sa mains était toujours tendue avec l’espérance que je la rattrapa. Je commença a nager de toute mes force mais le courent voulez le contraire et ne fis que de m'éloigner de cette femme. Mes force m’abandonna et je remonte la surface, en sortent ma tête de l'eau, mes pied toucher le sol. J'ai été désorienter pendant un brève instant jusqu'à je vis Marina me faire des grand signe pour que je la rejoins. Se que je fis après d'avoir répondue a tout sa, arriver sur le rivage je pris appuis sur mes jambe a cause de la fatigue que j'avez endurer. Le visage de Marina était si joyeux mais n'y resta pas très longtemps et se transforma en une personne étonner. Je regarda la où elle aussi regarder et je vis une personne tomber du ciel en même temps que des météorite. A mieux regarder cette personne c'était... Moi! Un drôle de sensation parcourra tout mon core et commença a tomber dans la mer qui se transforma en ciel. Mon double et moi ne fessions plus que un. Mon double intégra mon core et la mer était en faite que le sol que je traverser mais avec des refluez d'eau au dessus avec Marina qui me tendez la main attrister par les évènement. Une larme tomba de ces yeux et en contacte avec l'eau me fis perdre ma vision d'elle. Je continua a tomber, pour arrivez dans la vrais mer. Je coulez jusqu'à en n'ouvrir les yeux pour atterrir sur le sol, qui a penne après avoir fait un pat des millier d'oiseaux vol, tournoyer autour de moi et fis place a une grande fresque représentent... Bastien! C'est comme sa qu'il se fini en tout cas. Quand je me suis réveiller, j'avez une impression de déjà vu. Quelque minute mon suffis pour que je me rappelle que j'avez vus sa hier soire a la télé, c'était la pub d'un nouveau jeux vidéo. J'allume la télé en quette de retrouver cette pub, que je fis en quelque clic.

    Après toute c'est émotion, je devez y allez a mon  nouveau chez moi après être chasser de chez avec t'en de violence... Au niveau de mon pauvre petit coeur. Vous trouvez que c'est assez dramatique? Moi je pense que sa peut allez. Bon en vrai je part c'en rechigner pour rentrée dans la grande voiture spacieuse de mes parent qui non même pas pris a la penne de m'accompagner et visiter la ou j'allez vivre. Avec comme excuse "désoler mais on n'a beaucoup de travail ma chérie". Tu parle de parent responsable, même Marina n'a pas pus venir, "Désoler Eve mais j'ai beaucoup de travail, peut être une prochaine fois". Mais sa, sa ne sera pas possible, on ne rentre qu'une fois dans un interna pour la première fois. Arriver devant les bâtiments, arriver devant la personne du secrétariat des dortoir pou fille.

    Eve : Bonjour je voudrez avoir le numéro de ma chambre?

    Secrétaire : Nom?

    Eve : Eve

    Secrétaire : A tu dois être la nouvel?

    Non c'est vrai, sa ne se vois pas? Pourtant j'était sur qu'avec une valise et des sac dans les mains vous airait suffis pour deviner.  Il va falloir que je révise sa de toute urgence.

    Eve : Oui

    Secrétaire : Désoler mais tu n'est pas la, tu doit allez dans le deuxième bâtiment.

    Eve : Celui des garçons!

    Secrétaire : Mais t'est stupide ou quoi? C'est le bâtiment central.

    Je détourna les talon c'en ajouter un mot de plus car autrement j'airait fait une crise et surement tout démolie sur mon passage. Pour plusieurs raison, la première : elle ma énerver a ne pas arrêter de ruminer son chewing-gum plaint de sucre et de.. De cochonnerie. De deux : j'ai pus voir sur le registre qu'il y avez encore plaint de chambre de libre et pour finir le bâtiment central est... Comment dire... Se n'est qu'un ta de ruine qu'une brise pourrait faire tomber rien cas le toucher très brièvement. Enfin se bâtiment a son charme bien na lui sa c'est sur a cent pour cent. Se qui est sur c'est que sa change du confort que j'ai d'habitude.

    ... : Tu compte rester la longtemps tu gêne le passage.

    Eve : Vous pouvez attendre quelque minute, sa se vous pas que je suis charger et que se n'est point facile a porter.

    Je me retourna pour voir quel était l'insolent qui ne peut attendre et a ma grande surprise se fus... Bastien.

    Bastien : Tien Eve! Tu a décidez de quitter ta maison?

    Eve : Malheureusement se n'est pas le cas, je me suis fait mettre a la porte par ta faute.

    Bastien : Pas de bol.

    Il me passa de vans comme sa c'en avoir moindre intelligence pour m'aidez a portez toute mais valise.

    Eve : Tu pourrez au moins pour t'excuser m'aider a tout porter? A mais non c'est bon c'est vrai je suis assez forte pour porter tout sa j'ai tellement de muscle!

    Je mis mon bras dans la même position que les garçons généralement pour montrer leur "BEAUX" muscle et dont il son si fière. Sauf que moi c'était des spaghetti les plus mol du monde je direz même.

    Bastien : Ok mais qu'est se que je gagne?

    Eve : Tu me chercher?!

    Bastien : Mais non, allez donne.

    Il pris le plus lourd et commença a monter les escalier pendant que moi je le suivez a la trace. Les escalier était en bois qui ne fait que grincer a tout moment. Arriver au deuxième étage, Bastien partie parler a la secrétaire de cette immeuble. Elle avez l'aire très gentille et assez timide, j'espère que tout se passera bien entre nous. Il pris une clef et me conduis jusqu'à ma chambre, pour y déposer toute mais affaire. La chambre était plutôt jolie par rapport se que je m'imaginer. Il y a même une sale de bain avec toilette, baignoire, lavabo...

    Bastien : Je te salut ma cher voisine!

    Eve : Quoi on... On n'est voisin!

    Bastien : Oui et je vais te faire visiter.

    Je nus pas le chois, il enfourcha mon bras et partie me faire tout visitez. Il y avez une cousine ou on pouvez faire nous même se que l'on voulez, un salon avec une grande télé, un coin lecture ou si aussi on veut faire nos devoir, sale a manger et une grande sale de bain public.

    Eve : On n'est tout seul ici?

    Bastien : Non ils sont tous en trin de jouer dehors.

    Je regarde par la fenêtre et vie une dizaine de personne en trin de parler jouer avec un ballon. Je repartie dans ma chambre pour allez déballer mes cartons, et ma valise. Vers 23h je venez d'avoir fini, je n'avez rien manger entre temps, je me dirigea vers la cuisine en espérant que personne n’entendrait le boucan pas possible de mon ventre. Arrivez, je regarda dans le frigo et y trouve une petite assiette avec du riz et de la viande. Un petit mot par dessus qui dit "Bienvenu la nouvel on espère tous qu'on va pouvoir être ton amie comme on ne voulez pas te déranger on ta garder sa.". J'était presque au bore des larme, dans toute ma vie personne ne m'avez fait sa avant. Je l'es savourez jusqu'à la dernière miette, se plat était le plus savoureux que je n'est jamais manger et pourtant j'en n'est manger sa je peut vous le garantir. C'est surement se qu'on appelle y mettre du coeur dans se qu'on fait, c'est se qui fait la différence de tout autre chose. Le lendemain, au temps du midi, au font de la cafétéria se trouvez deux garçon en trin d’embêter une jeune fille. Je mis du temps a la reconnaître, je l'avez vue hier dans la cours en trin de jouer avec les autre. Il était tous en trin de dire des chose bizarre comme "Nature Pourriture" ou encore "Nature retourne avec les Ordure". Sa me mis en colère et fis ressortir la justicière qui sommeiller en moi. Il était sur le point de lui renverser un pichet d'eau remplis, une goûte aurait suffis a tout faire tomber. je m'interposa a temps et me pris toute l'eau, j'était encore plus tremper que quant je prend une douche et ne me demander pas pourquoi. Sa me mis dans une colère pas possible que l'on puis faire sa a une si jeune fille.

    Moi : Je ne vous autorise pas a embêter l'une de mais camarade, et car avec vos insulte vexante vous me faite aussi mal qu'a elle comment vous autre pouvez vous les encourager...

    Enquiquineur : Qu'est se qu'elle nous veut celle-la?

    Moi : ...En tout cas si vous voulez vous en prendre a quelqu'un, c'est moi et moi seul a qui  vous pourrez vous faire et nous a cette jeune fille. Vous pourriez me tapez, me jeter de la nourriture comme me jeter de l'eau! Si non la mort vous attendra les bras ouvert

    Je pris brusquement le pichet des mains de cette petite scrupule et me renverse se qui rester sur la tête. Il était bouche ber sa orra au moins eu le mérite de leur avoir fermer leur claper de salopette. Si c'est se qu'on dit. Je pris la main de cette gente dame et me mis a courir tout le monde dans la sale ne fessait que de crier "Ou!" a n'y rein comprendre. Une conversation se mis en place, elle me poser des question et j'en fis de même.

    Elle : Pourquoi tu a fait sa? Je ne te connait même pas!

    Moi : Toi tu ne me connait peut être pas mais moi ci et c'est normal que entre colocataire de s'entraider, non?

    Elle : A tu est la nouvelle!

    Moi : Oui et tu peut me dire pourquoi il t'appelle "Nature"?

    Nature : Car c'est mon vrai prénom. Je c'est se n'est pas courent.

    Moi : A désoler,  je ne savez pas.

    Au bout du 12ème couloirs, je la laissa en lui donnent comme consigne d'y rester pendant 15 minute, après l'avoir cacher car je ressentez les pat des autres garçons avec une colère immense. Je me suis mis en tête que j'allez les semez mais je n'avez pas prévus qu'ils courez vite. En sortent dehors je me suis pris un caillou. L'hôpital aurait été mon lit pendant un certain moment, je penser que j'allez y rester. Mais un bras me rattrapa juste a temps, j'était a 14.5 centimètre du sol. Je ne pouvez déterminer qui c'était a cause de ma fatigue et mon souffle ne voulez se calme et repasser a un stade normal. Il me remonta jusqu'au niveau de l'épaule, sa vois fini par me dire qui c'était après d'avoir fouillez mon registre.

    Enquiquineur : Laisse nous la fille!

    Bastien : et pourquoi je ferait sa?

    Enquiquineur : Car tu risque de te faire buter les fesses!

    Moi : Tu n'est... Pas obliger... De faire sa... Laisse moi avec eux...

    Bastien : Arrête de rigoler, tu n'est pas en état.

    Moi : Mais si... Je pète... La forme...

    Enquiquineur : Tu ferait mieux de l'écouter après tout c'est sa décision!

    Bastien : Bon Ok, mais laisse moi te donnez un petit remontent?

    Moi : Si...

    Cette fois se n'est pas mon manque de force qui m'empêche de finir ma phrase mais c'est Bastien qui me fait un baiser comme on ne la jamais vue.

    Enquiquineur : Beurk! Vous ne pouvez pas faire sa ailleurs?!

    Je leur fis l'honneur de leur montrer mon doit d'honneur, je n'avez jamais fait sa avant. Le mal remonter en moi, pour il faire sortir toute émotion dont j'avais abandonnez l'idée de montré au autre. Comme ma colère et plaint d'autre chose qui ne font pas de nous une bonne personne. 

    Moi : Et dite vous que ce n'est pas près de vous arrivez, alors profiter du spectacle.

    Enquiquineur : N'importe quoi se n'est pas la première fois que sa nous arrive.

    Moi : Même avec la langue? Au moi qui pensez qu'il faux être majeur dans son esprie et comme c'est pas près de vous arrivez aussi.

    Enquiquineur : Elle commence a me chofez les oreille celle-la, une bonne correction ne lui ferrait pas de mal!

    Ils commencent pointer leur point sur moi en même temps de courir a toute vitesse. Je saute a au moins 50 centimètre au dessus d'eux, pour me rattrapez sur les mains, je pris appuis dessus et leur mis un coup de pied dans leur dos. Se qui les fis tomber par terre et moi par dessus, ils était tout les deux en trin de cracher du sang a flot. Je me mis a croupis et glissa ma tête entre eux deux.

    Moi : Vous avez l'aire malin comme sa.

    Je me relève et descendu de leur dos, Bastien me pris le bras en le serrent fort dans sa main.

    Moi : Aï! Sa va pas?!

    Bastien : Tu est allez trop loin.

    Moi : Et encore tu n'a rien vue.

    Il resserra encore plus fort.

    Bastien : Qu'est ce qui ma pris de faire sa!

    Il m'embrassa une nouvel fois encore mais cette fois elle n'eu pas le même effet que le dernier. Mes sentiment que je ne voulez montrer son revenue dans leur boite ou plutôt leur prison où je les avez enfermer. Et de plus sa avez le pouvoir de me faire effacer ces souvenir que je venez de vivre car si a cette instant, je me serrait réveiller avec sa en tête je na serrait sortie jamais jusqu'à la fin de ma vie. Se fut mais dernière penser, avant sort du rêve que je viens de faire. Car ce n'était rien de plus qu'un rêve avec une gros bosse sur ma tête. A coter de moi les deux autre garçons était encore dans les vapes. On n'avez tous glisser sur une pot de banane qu'un groupe précédant avez laisse et il n'était pas aussi gravement blesser comme je l'avez rêve. J'ai était soulager comme jamais je ne l'avez était.  Je commence a marcher en direction de l'interna et rencontra Bastien avec un autre jeune homme qui fessait partie des personne qui jouer en bas quant je suis arrivez. 

    Thibaut : J'ai vue se que tu a fait pour Nature, c'est vraiment remarquable. Moi c'est Thibaut.

    Eve : Atchoum!

    Bastien : Et voila se que sa fait de se trempez et d'allez après dormir dehors tout sa pour jouer les Héros.

    Moi : Si tu le dit...

    En disent sa ma voie s'affaiblie, un gros mal de crane me fis marcher bizarrement ou plutôt dans tout les sens. Thibaut qui fut plus rapide que Bastien me rattrapa dans ces bras et toucha mon front pour l'enleva aussitôt.

    Thibaut : Elle est brûlante!

    Ma vision se trouble et tout sa pour finir dans mon lit bien douillez. Quant je reprit mais esprit, un ta de gent était autour de moi l'aire inquiet. Même Alex était la avec Maxime, je me releva donc pour leur parler.

    Moi : Mais qu'est ce que vous faite la?! Je croyez que sa n'était réserver qu'au personne qui vive ici et les prof?

    Alex : On n'a fait un transfère pour venir ici et la meilleur c'est qu'on n'est voisin!  Et Maxime est mon voisin et son autre voisin c'est un mur.

    La seul envie qui me venue a l'esprit a se moment la c'était de me suicider pour de bon et le plus taud possible sera le mieux. Il se pencha vers moi pour me chuchoter a l'oreille :

    Alex : C'est dommage que Bastien soi la aussi.

    Moi par contre je suis heureuse qu'il soi la autrement je n'aurait pas pus supporter d'être avec toi.

    Après quelque jours de repos, et quelque jours de cours, un prof arrive dans la classe pour nous informer de deux prochain grand moment important qui arrive a grand pas. 

    Prof : Plusieurs evénement vont arrivez pour élire les prochain rois et rennes de cette année, a la fin du mois les deux personne choisie par classe devrons se donnez a font pour être les meilleure dans toute et je dit bien toute les disciplines. La première arrivera dans deux jours, après mon départ vous devrait élire vos deux participants. Mais il devront être les plus beau de la classe autant pour la fille que pour le garçon...

    Eu... Sa ne s'appelle pas de la discrimination ça?

    Prof : ...car ils devront se battre contre les autres qui aurons eux aussi été élue.

    Puis il partie, cette histoire ne me plait pas trop avant que...

    Prof : A oui et les gagnent devrons se léguer un baiser pour la protection de l'école. Se baiser n'est pas forcement obliger de se trouver sur la bouche ne l'oubliez pas.

    Fille 1 : Et il parer que notre prince Bastien risque d'être le roi et en plus généralement le roi et la renne fini toujours en couples!

    Fille 2 : A oui c'est vrais je parie que toutes les filles vont tout faire pour finir renne alors.

    L'envie de compétition monta vite a mon esprit, je ne voulez pas que Bastien fini avec une autre fille que moi. A rien que de penser a se que je viens de penser me déçoit mais le pire c'est se que je pense vraiment. - -'

    Prof : Alors qui veut se présenter chez les garçons?

    Toutes les filles : Bastien!

    Prof : Eu... Ok...

    Le pauvre prof, se faisant martyrisé par ces élève mais malheureusement pour lui sa ne faisait que commencer car sa venait au tour des filles.

    Prof : Et chez les filles?

    Il eu a penne le temps de finir sa phrase avant que je ne crie mon nom de toute mes force, mon envie de compétition bravée tout mes principe.

    Moi : Eve!

    Tout le monde me regarda avec des gros yeux, je croie que j'ai réussis a mettre la honte a moi toute seul... Mais sa ne dura qu'un temps avant que toute les filles crie a leur toute leur prénoms. Bastien qui était coter de moi qui a du aussi perdre son tympan a l'écoute de mon prénom me chuchota :

    Bastien : Pourquoi ta fait sa?

    Comme je ne pouvez lui dire que c'était par ce que je suis tomber amoureuse de lui, je sortie la première excuse qui me se mis a se balader dans ma tête.

    Moi : Tu sais sa ma l'aire amusent alors pourquoi ne pas y participer après tout autant sen amuser des petite activité que nous concocte l'école, non?

    En disent "non ?" sa me permet aussi de vérifier si j'ai réussir a lui avoir fait avalez se que je vient de dire. Non pas par ce que je vient de dire est faut c'est même la deuxième raison de mon excitation mais bon vaut mieux être prudent après tout. Après les inscription se qui est a peut près toute les fille et que 5 garçons, nous procédons au vote. Je ne crois pas besoin de vous préciser que pour les garçons le gagnant était sen aucune surprise... Un peut de suspens comme même... Bastien! Hé hé, vous ne l'attendiez pas a se qu'il gagne haint? Après tout il a juste écraser ça concurrence qui n'avez eu que une vois chaque un qui au passage était la leur. Et pour les filles c'était serrer toute les filles "potable" de la classe était a égalité alors que toute les autre n'avez qu'une vois qui était bien sur la leur. Moi je faisait parti de la catégorie de c'eu qui avez une chance se gagner a la fin il ne rester plus que moi est une autre fille qui était d'une beauté incontournable. Bien sur comme vous pouvez vous en douter j'ai perdu contre sa beauté légendaire... Si vous voulez bien faire une petite minute de silence pour mon écrasante défaite de 1 une vois de différence. Si je trouve celui qui a été la vois décisive je croie que je ne vais pas me retenir pour le tué, mieux vaut pour lui qu'il se cache bien si il veut survivre! Dessus de toute cette histoire des que les cours se fini et après avoir était interrompue par nature alors que j'allez dans ma chambre hélico presto et quel m'avoua quel m'aimait alors que moi j'avez la tête ailleurs. Que je lui dit s'en même y prendre conscience pour le moment "commençons d'abord a être proche.'' se qui la rendue comme même heureuse, je repartie sur ma quette de ma chambre. A force de réfléchir a tout se qui venez de se passé je fini par m'endormir et de faire un rêve des plus bizarre dans un sans et réalisable de l'autre : Nature courue vers moi pour m'apporter une bonne nouvelle. Bizarrement je me méfie au plus haut point et mes raison se fis justifier a l'écoute de ces mot.

    Nature : Je me suis fait opéré pour qu'on puis avoir des enfant.

    Mon visage était étonnez avant qu'il ne devienne dégoûter quant sa parole atteignis enfin mon cerveau. Je me réveille avec des sueur froid partout sur mon corps et en regardant mon réveille il était déjà... 7h45... 7H46! Mais il ne me reste a penne 5 minute avant que la cafétéria sois fermer. Je mis le turbo a grande vitesse n’arrêtant pas d’appuyer sur la pédale d'accélération de mon cerveau. Je fis le miracle de finir en moins de 3 minute, une autre en dévalent les escalier et pour finir courir le plus vite possible a la cafétéria mais elle était déjà fermer. Nature couru vers moi.

    Nature : Eve j'ai une bonne nouvel pour...

    Cette situation me rappela brusquement mon rêve et je sortie s'en réfléchir :

    Moi : Ne me dit pas que tu t'est implanter un pénis!

    Nature : Haint? De quoi tu parle

    Je croie que j'ai fait une belle gaffe alors mais j'ai la chance inouï que Nature est naïve.

    Nature : Enfin bref, j'allez dire que comme je ne t'est pas vue allez a la cafette je me suis dit que j'allez te prendre quelque chose.

    Moi : Au, merci!

    Je la pris dans mes bras se qui ne pus l’empêcher de rougir. 

    Moi : Bon on n'y va on va être en retard.

    On partie et on c'est séparer comme on n'était pas dans la même classe. On m'attrapa le bras, c'était la fille qui avez gagner le concours d'hier.

    Fille : Prend ma place je n'en peut plus je ne veut plus participer je t'en supplie!

    Moi : Eu... D'accord si tu veut.

    Et elle partie s'installez dans la classe a sa place, le prof principal annonça la nouvel a tout le monde. Les filles se sont retourner pour me regarder avec des gros yeux qui ne mis pas longtemps a se transformer en yeux malicieux. Je ne sait pas pour quoi mais je crois que je vais regretter mon geste. Je ne mis pas longtemps a découvrir le vrais visage des ces yeux terrifient a mon égare car je me pris comme par hasard des déchet tombant du ciel quand je passez sous les fenêtre ou encore je trouve des insecte dans mes chaussure dont je ne connaissait même pas existence... Et je ne pense pas que c'est demain que sa va s'arrêter. Mais moi perso, je m'en fiche si sa peut me rapprocher de Bastien, je ferrais n'importe quoi. C'est peut être se que l'on appelle du harcèlement involontaire enfin je crois mais heureusement pour lui j'ai mis au point des limite autrement il ne m'aimera jamais et ne ferrait que de me aïr toue me vie et la sienne  Mais bon traite de bavardage c'est leur de la première épreuve qui se trouve être : ... UNE COURSE D'ORIENTATION! Trop bien même si j'ai de très grande chance de me perdre dans la forêt. Mais c'est comme même le pied... Je crois qu'a force d'être dans une classe où tout le monde utilise un vocabulaire d'on je ne soupçonnais même pas l'existence me fait mauvais effet. Je me dirige en se moment vers la salle ou nous devons acheter un sur vêtement pour le sport qui nous attend. Les équipe était former par les profs mais comme je ne voulez pas être avec Bastien pour deux raison : la première était parce que si j'allez avec lui je devrait supporté encore plus de menasse de mort même si je m'en fiche se n'est pas une raison pour en n'avoir encore plus sur le dos. La deuxième est qu'il risque de trouver que je le colle trop donc sa engendra une plus grande distance entre nous. Déjà qu'elle n'est pas petite en se moment alors la je ne veut même pas imaginer si non je risque de vair un arrêt cardiaque de grande ampleur. Mais je pense que sa allez empêcher plaint de problème, après avoir acheter se qui fallait pour la course des filles de la classe son venu me voire pour me parler.

    Fille : Eve sa te dirait de devenir notre amie?

    Attendez, c'est la première fois que des filles en l'occurrence vienne me voire pour que je devienne leur amie... Mais c'est magnifique! Car depuis que je suis dans cette école personne ne voulez devenir mon amie soi pour ma situation familiale ou soi parce que j'ai été élue comme fille la plus belle de la classe même si dans aucun des cas je suis pas jolie dans tout les sens du terme.

    Moi : Oui, oui bien sur!

    Je ne me suis pas fait supplier et pris la mains de la première fille qui était devant moi, et fis en même temps d'émerveillement.

    Fille : Cool, viens on va te montré un truc.

    On venait a penne d'être amie et elles veulent déjà me montré un truc... Mais c'est génial! Je les suivait sen poser de question et on arriva dans le local de sport.

    Fille : Rentre dedans tu va voir, derrière les ballon de basket il y a une trappe ou se trouve notre cachette...

    Moi : Quoi c'est vrais... Mais c'est trop cool!

    Elles fille une drôle de tête de se style la :  Et des que je suis rentrée que la porte ces refermer d'un coup sec. Se qui me fis sursauter, au passage j'ai toucher le plafond en même temps.

    Moi : Mais qui a éteint la lumière? Et pourquoi la porte et fermer?

    Fille : Sa fait partie du contexte, alors assure.

    J’entendais leur pas s'éloigner, "sa fait partie du contexte...". A j'ai compris sa veut dire que c'est une sorte d'épreuve heureusement que la course d'orientation est pour demain.  Donc a mon avis je doit essayer d'ouvrir la porte mais comment? La est la question... Le temps défilai d'une rapidité défient les lois de la graviter. A 22H00 tapante, le noir dominer sur la pièce, pas une once de lumière si trouvais. Je ne vous les pas dit mais mon plus grand défaut est que j'ai peur... Du noir, oui je sait c'est pitoyable, une fille comme moi qui se la joue par fois a peur d'un petit détaille qui est le noir. Tout sa a cause de mais parent car quant j'était petite je détestais me coucher taud et donc j'allez voir mes parent qui était dans le salon en trin de regarder un film et je me cachais derrière canapé jusqu'au jours où pour la première fois ils regardèrent un films d'horreur. Je ne fis pas long feu des les première seconde du film a retourné directe dans ma chambre et a m'imaginé dans monstre me manger dont il ne pouvais pas supportez le soleil. Se qui me laissais un avantage sur eux. Mais depuis se jour je ne pus supportez le noir, mais avec le temps je ne fait que progressez a se sujet se qui ne m'empêche pas d'en n'être toujours effrayer. Bon revenons a nos mouton, pendant me brève paralysie de la peur. J'entendis un bruis de reniflement se qui me fis courir dans tout les sens et de me cogner dans tout les coins de tout les coter. A la fin je connaissait la pièce par coeur. Mais larme ne pouvais s'empêcher de coulez avec tout se que je pouvais m'imaginer dans ma petite tête sa pouvais faire peur a n'importe qui. Même a une personne qui garde toujours son sang froid.  La peur se faisait ressentir a des kilomètre a la ronde, un moment tout sortie d'un coup.

    Moi : AU SECOURE! AIDER MOI!

    J'allais me diriger vers la porte pour y frapper de toute mes force mais juste avant que je mette mon premier pied dans sa direction elle tomba aussi taud. Derrière si trouvais Thibaut et Bastien avec le pied levez qui retournais vers le sol petit a petit. Je ne pus m'empêcher de courir vers le premier venu pour me rassurer... C'était Thibaut mais en se moment je m'en ficher pas mal car se que je voulais se n'était pas Bastien mais juste un peut de courage pour me dire que sa n'était qu'une mauvaise passe. Thibaut mi sa main dans mes cheveux pour me rassurer, se qui me fis le plus grand bien avec sa chaleur corporel de son torse large fis apparaître sur mon visage un petit sourire.

    Bastien : Mais dit moi tu a pleurer?

    Je m'enleva des bras de Thibaut pour crier de toute mes force qu'il n'avais pas raison même si mes sil était encore mouiller et que j'avais encore des larme sur ma joue. 

    Moi : C'est pas vrai, je n'est jamais pleurer!

    Thibaut : Oui si tu le dit c'est que tu a raison.

    Il m'essuya mais larme avec ces pousse dont le reste de mais doit était en trin me chatouiller les oreille en même temps d'afficher un joli sourire que l'on vois que dans les films. 

    Moi : Tu veut bien être mon grand frère?!

    Je sortie sa avant même dit réfléchir, mais que je suis bête il ne dira jamais oui. Il va trouvez sa super qu'une fille lui demande sa et il dira...

    Thibaut : Oui bien sur

    Je n'arrivez pas a le croire qu'il puisse avoir dit oui, a mon avis c'est parce que il n'a pas voulu me vexez.

    Moi : Mais au faite comment vous avez fait pour me trouvez

    Thibaut : En faite...

    Il n'a pas eu le temps de continuer car Bastien lui faisait de drôle de yeux qui avais l'aire de dire "si tu le dit je te tue!".

    Thibaut : Eu... Oui donc je disait alors... Eu... A si! On n'a réussi a te trouvez grâce aux filles qui disait que tu était rester bloquer dans le local de sport...

    Bastien hocha se de la tête pour confirmer se qu'il venait de dire. Je ne croyait pas un traite mots qui venait de prononcer, va savoir pourquoi? Mais bon la j'était trop fatiguer pour demander la vérité surtout que demain il y a...

    Moi : Mince! La cours d'orientation! Il faut que je me repose pour être haut taquait demain... Merci pour tout les garçons mais je doit y allez!

    Je partie en courent a une vitesse ahuri-cente tout sa pour arriver a ma chambre et faire mes affaire et allez directe au lit. Se n'est pas grave si je n'es pas manger se n'est pas sa qui compte pour le moment mais sa viendra demain. Se qui se fus le jour J, j'avais une fait tellement torride que j'ai vidé le frigo a moi toute seul, bien sur après le passage des autre autrement je les plaint. Arrivez dans la cours où le point de rendez-vous avait était prononcer, le prof fis l'appelle en même temps de faire les groupes. Quant se fus mon tours,je me retrouva avec une fille qui était dans le groupe hier, celle qui m'avais parler a la place des autre je crois. C'était une chance pour moi de me retrouvez avec une amie même si sa ne fait pas longtemps qu'on les. Comme je ne me souvenait plus de son prénom ou qu'elle ne me l'avait pas dit, j'utilisa l'une de mes technique top secrète.

    Moi : C'est quoi ton nom?

    Fille : Tu ne sais pas comment je m'appelle alors qu'on n'est amie?

    Moi : Si je sais comment tu t'appel mais je veut juste savoir si toi tu le sais?

    Rose : Pfff... Moi c'est rose. 

    Oui bon j'avoue j'ai repris la réplique du film "The Amazing Spider-Man" mais sa a marcher et sa la fait sourire donc je ne vois pas où est le mal. Enfin bref, on partie dans le bus qui nous amena devant une grande forêt où ils ont lâchement lâché tout les élèves. Après avoir dit que pour les personne qui participé au concours du roi et de la renne était dans la contrainte de se dépêcher et de gagner pour être dans les finalistes du concours. A oui, il nous avait donnez une feuille où se trouvait dessus une énigme. "Je suis le plus vieux arbre connut, j'exister déjà avant l'époque des dinosaure et mon nom latin est "Ginkgo biloba". Qui suis-je?". Pendant que Rose galérait a comprendre sa signification moi je ne mis pas moins 2 seconde a trouvez se que nous cherchions. C'était le premier arbre que l'on voyait en entrent dans la forêt car pour moi ces le plus majestueux et le plus beau après le cerisier. Il est connut sou le nom de "arbre aux quarante écus" ou "arbre aux mille écus" sa dépend de  sa culture. Ces feuille me font toujours penser a des éventails leur grandeur et leur couleur en automne me fait toujours palpiter mon petit coeur a la vus de ces branche. Je me dirigea vers le tronc immense où se trouvais un trous et dedans il y avais plaint de lettres pour l'étape numéro deux. Où se trouvez a la place une carte qui nous indique où nous allions passez la nuis, on peut dire quoi ces tout mais il y avait aussi marquer que mes premier arrivé pourrons allez dans les source d'eau chaude. Se qui n'est pas rien car il en existe très peut en Angleterre, se qui était une chance pour nous d'être des rare personne a c'$être déjà baigner dans des sources purement chauffer par elle même. Et de plus il nous fallait au moins trois heure pour arrivez a bon terme mais on n'allez pas se décourager pour si peut. Bastien ne faisait que de venir dans mes penser, par rapport a la vrais version de comment il mon trouver dans le gymnase. A cause de mon imagination, je me disait qu'il c'était inquiéter pour moi même si il n'y a que 0% de chance que se sois le cas. Ou encore que c'est Thibaut qui a forcer Bastien a l'accompagner pour allez me chercher se qui a mon avis est 99% de chance que se sois le cas et dont 1% pour la confirmation. C'est décider la prochaine fois que je vois Thibaut je lui demande car si c'est Bastien il ne me le dira jamais de la vie même en le suppliant a genoux. Quant je repris conscience de se qui se passez en ce moment dans la réalité, Rose n'était plus dans mon champs de vision elle avait disparu! 

    Moi : Rose, Rose! Tu est la?

    Le pire dans toute cette histoire c'est que c'est elle qui a la carte, se qui veut dire que je vais devoir utiliser mon sens de l'orientation qui est de tel que je me suis perdu dans mon propre jardin. Je vais mourir de fin ou dévorer par un ours en plus je me souvient maintenant que les profs avais dit qu'il ne fallait pas s'écarter du chemin car on risque de se perdre et qu'il y avait des bêtes dangereuse dans la forêt. Hé mais maintenant que j'y pense je suis bonne en art martiaux donc je n'ai pas besoin m'inquiéter dans tout sa. Non je risque juste de me faire mordre par une vipère ou trouvez un ourse mangeure d'homme sur mon chemin, il n'y a pas de quoi s'inquiéter. Je partie a la recherche de la route mais bien sur avec mon super sens de l'orientation je ne fis que prendre le mauvais chemin sa je le sais car même si je prend le contraire de se que je ferait vraiment je me troupe car je les fait. Comme quoi, il ne faut pas cherche a comprendre, surtout quant sa me concerne moi et mes sens développer sur comment faire tout te travers. Enfin tout sa n'empêche pas le temps de passer car la nuis était déjà tomber, et je n'arrivez toujours pas trouvez se foutue chemin qui s'amuse a jouer a cacha cacha avec moi! Le froid me pénétra jusqu'à la moelle, j'eu la chance de trouver du silex pour faire du feu sauf que sa n'était vraiment pas mon jour de chance et il ne voulez pas faire du feu! Je n'arrêter pas de m'énerver contre eux, en les jetant par exemple contre un arbre, le pauvre je le  plaint. J'avais même envie de l’étrangler tellement sa avez le don de me soûlez. Après avoir abandonner l'idée de voire un jour se feu prendre vie, et d'avoir jetez le plus loin possible ces caillou de malheur. Je me suis passez les mains dans les cheveux qui prenez appui sur mes genoux et me tenez la tête car j'était sur le poins de pleurer car je n'arriver pas m'enlever l'idée de la tête que j'allez mourir ici. J'entendis brusquement une brindille casser sous le point de quelque chose, se qui me fis bondir sur mes deux jambe et de me cacher jusqu'à se que je vois qui c'était. Je sentie la bête s'approcher de moi, des sueur froide parcourez tout mon hêtre terrorisez. Quant je vue qu'il avait l’allure d'un homme j'ai tout de suite penser que c'était un sadique, c'était la première chose qui me traversa l’esprit. Sens réfléchir je donna un coup dans le tas mais il le para sans problème en tenant ma main qu'il devais le faire souffrir. Alors j'utilisa une technique que Marina ma appris. Je leva ma jambe entre nous deux mais manque de chance il l'arrêta aussi sens trop de difficulté. J'avais en face de moi un adversaire redoutable dont si je voulez battre il me faudrait me donnez a font. Le combat commença, pas une seul seconde de répit entre tout les coup que je lui portait mais le plus ragent ces qu'il les arrêtait tous... TOUS! Un moment il m'attrapa le bras qui me le mis dans le dos où son pied si trouvez, il n’hésita pas a tirez dessus. Mais crie de douleur résonnais dans toute la forêt, mon bras était sur le poins de se déboîter. Je ne sais comment mais une lumière éblouissante sortie de ma main dans le dos et qui fis lâcher et je pus prendre mes jambe a mon coud. 

    ... : Ton ami sais tu où il est en se moment?

    Moi : Qui sa?

    ... : Le mec qui ne faisait que de crier ton prénom, il est bruns au yeux vert...

    Moi : Où il est?

    ... : Je vois se que tu ressent a son égare mais malheureusement pour toi en se moment il se trouve entre la vie et la mort...

    Je n'ai pas compris pour quoi mais bizarrement il me dit où il était mais se n'était pas le moment de réfléchir a se sujet car si il dit vrai il va vraiment bien taud mourir. D'après lui il est sur un radeau attacher corps et âme dans le sens propre. Et au bous de cette rivière se trouve une chute d'eau moins 20 mètre de hauteur qui nous mène a un lac, se qui me fis allez dans la direction de celle-ci au pas de cours. Je ne pouvez me pommez car quant la vie d'une personne que j’apprécie est en jeu,j'ai un grand sens de l'orientation. Je ne mis pas longtemps a le repérer et a le rattraper mais quand je suis allez dans l'eau, le courant l'avez déjà envoyer loin. Je me mis a le courser dans l'eau se qui n'était pas de tout repos mais au moins sa me fera les jambes. Malgré la difficulté haut placé, je réussi a toucher le radeau et y monter dessus avec autant de mal que pour le rattraper. Mais il était trop tard la chute n'était plus que a 5 mètre avant de faire le plongeon qui me coûtera surement la vie et celle de mon compagnons. Mais avec une grande chance quant le radeau prenait son envole les liane qui tenais les planches et Bastien se son défait. Et pour la chute heureusement que en vacance d'été de l'année dernière j'ai pris des cours de canyoning qui consiste a faire de l'escalade et sauter dans l'eau a des hauteur différente et dangereuse en fonction de l'endroit où on les fait en Espagne. Je pris Bastien dans mes bras qui n'avais toujours pas compris se qui se passez et tombas dans l'eau aussi droite qu'un piquet. Heureusement le lac était profonde se qui nous sauva la vie. A cause de toute ces émotion je ne fis pas longtemps a rester éveiller et fis un malaise. Je pus devinez que c'était Bastien qui me ramena sur la terre ferme, car en même temps qui aurait pus le faire... Un dauphin? Quant je repris conscience ma tête se trouvez sur les genoux de Bastien qui me regardais. Je ne pus m'empêché de rougir malgré tout les effort que j'avais fournie mais aussi a la vus de son visage qui me rassura. Je le pris dans mes bras en avant pour raison... Aucune en particulier.

    Bastien : Dit donc tu a le dont de t'évanouir a tout bout de chant...

    Sa ne servais a rien qui continu a parler car je m'était endormi, sa chaleur corporel remplacer le feu que je n'arriver pas a faire et sa vois si mélodieuse me servait de berceuse. Il nous ramena a l'hôtel où tout le monde nous attendais avec inquiétude, je le sais car le lendemain je suis allez voir Thibaut comme prévu et je lui es fait cracher le morceau sur tout se que je voulez savoir. Comme par exemple que Bastien était inquiet quant il ne m'avait pas vu rentrée quant j'était bloquer dans le local de sport et qu'il lui avais demander de l’accompagner pour ne pas éveiller mes soupçon a son sujet. Ou encore que hier il était aussi inquiet car Rose était arrivez et pas moi et a prévenu les profs en disent qu'elle m'avais perdu, des qu'il a su sa il est parti a ma recherche. Se que je penser jamais que sa pouvais être cette version... A mais si je sais pour quoi il était inquiet, c'est car comme on n'est dans le même dortoir il doit nous voir comme une famille. Sa ne peut pas être que sa! ^0^ Un prof est venu voir Bastien et moi pour nous annoncé que nous ne pourrions pas continuer la course et que nous ne pouvons rien y faire. Donc on retourna au dortoir mais comme ni moi ni lui voulions rentrée chez nous on devras rester 2 jours tout seul avec celle qui surveille notre dortoir. Arrivez a bon terme, la fin de journée arrivait a grand pas, on se dirigeait vers les dortoirs quant une hombre nous fis la causette.

    Dark : Salut les tourtereaux sa faisait longtemps! Vous vous souvenais de moi... Dark?

    Son nom me disait rien mais sa voie et sa façon de parler me rappelais quelqu'un mais qui? Je crois que mon cerveau a voulue que j'oublie le passage douloureux de sa rencontre.

    Dark : Vous avez la mémoire courte notre rencontre ne tarde pas plus tard qu'hier... J'ai torturer ton preux chevalier...

    Il avait un aire désespérer sur son visage mais sa ne m’empêcha pas de me mètre en garde a la compréhension de ces mots. Oui car sa ne pouvez qu'être le garçon qui a presque tuer Bastien. 

    Dark : Pas de chance pour vous je suis la pour vous tuer.

    Il a une drôle de façon de fêter nos retrouvailles... Mais bon chaque un sa méthode de faire.

    Bastien : Non mais sa va pas Eve!?

    Haint? Mais pourquoi il râle, j'ai rien fait. C'est se que je penser  juste avant que je vois ma main se diriger vers lui pendant que l'autre était aussi dans sa direction. Alors quel était censé être a son opposer! Qu'est se qui venait de se passer? Mes membres se mire a bouger de plus en plus vite pour blesser Bastien, je n'arriver plus a en contrôler un seul!

    Moi : Désolée Bastien je te jure que je n'y suis pour rien dans tout cette histoire, je te le jure!

    Bastien : Et tu va aussi me dire que se n'est pas toi qui contrôle ton corps pendant que tu y est?!

    Moi : Eu... Si...

    Dark : Ha ha ha! Comment vous pouvez être désorienter des fois! C'est moi qui contrôle tout tes mouvement chéri!

    Moi : Oui et moi je suis une princesse!

    Dark : Eu... Oui c'est sa, mais en n'attendant moi je vais vous regarder combattre.

    Il sortie un paquet de pop corn de je ne sais où et a commencer a les déguster tranquillement pendant qu'on était en trin de se battre. J'avais une furieuse envie de lui dire "C'est bon tu ne veut pas un transat pendant que tu y est?". Mais bon disons que en se moment j'avais un peut la tête ailleurs comme par exemple faire mon possible pour reprendre le contrôle et éviter qu'il fini a l'hôpital par exemple mais sa sa ne reste qu'un exemple. 

    Bastien : Comme je ne peut pas faire du mal a sa poupée je n'ai cas m'en prendre a celui qui la contrôle!

    Il fit un salto arrière par dessus moi et partie en courent vers sa cible, lui au contraire ne bouger pas d'un pouce même pas une once de frayeur a la vu de son adversaire foncent dessus comme un taureau. Je ne mis pas longtemps a comprendre pour quoi car je me suis retrouver d'un coup sans trop comprendre comment, entre eux deux, près a me prendre se coup si terrifient. Mais pour me protéger et éviter que je me retrouve blesser, il se fis tomber par terre. Je ne l'aurait jamais crue faire sa un jours mais bon il y a un début a toute chose. Par contre Dark n'attendu pas qu'il se relève pour se mettre a la charge a son tour a travers mon corps.

    Dark : Sa ne sert a rien de faire sa je peut contrôler les hombres, donc je peut contrôler le corps! Tout sa par la penser et l'imagination! N'est pas magnifique se pouvoir?!

    Je sauta et allez atterrir sur la tête de Bastien se qui allez obligatoirement la mort de celui-ci.

    Moi : Non Bastien Attention!

    Je ne voulez pas voire sa! Non je ne voulez pas voire sa! Je ne pourrait supporter de voire sa, ma volonté était telle que j'avais réussi a réduire mon saut pour que atterrir juste avant sa tête. Ouf! J'ai réussis a reprendre le contrôle... Ou pas. Car mon corps continua a bouger sous son influence, mais heureusement Bastien réussis a m’immobiliser. Mais pas pour très longtemps car sa technique laisser a redire... En m'attrapent les deux bras par derrière, et t'il assez stupide pour ne pas penser que Dark allez utiliser le point faible de tout homme, qui se trouve entre les deux jambes. Apparemment je ne fus pas la seul a avoir penser a sa car mon pied c'était lever et la fait tellement souffrir qu'il en est tomber par terre. Mais se n'était sens compter qu'il avait un plaint de rechange dans son sac car il ne se fait pas prier deux fois pour me faire tomber au sol par un croche patte. Et se mettre par dessus moi a quatre patte en m’immobilisent les deux main et les deux jambe par les sien. Moi perso je pense que je ne risque pas de m'évader dans cette position assez gênante mais Dark ne manqua pas d'imagination pour faire voler Bastien. Il me fis faire sa en me faisant prendre appuis sur mes pied, mes mains se mise en position de façon à se que la pomme de celle-ci touche le sol et une première jambe se leva jusqu'à se qu'elle touche le sol de son opposer pendant que l'autre la suivait. Tout sa avec une grande vitesse le fis prendre son envole sans de problème et le fis tomber sur le mur d'un bâtiment. Qui celui-ci se fissura et tomba sur Bastien et immobilisa tout les membre de sa partie inférieure, plus précisément de son nombril au pied. Il ne pouvait se dégager de la tout seul, je ne pouvais pas le laisser comme sa alors je commença a courir vers lui. Hé mais attend! J'ai retrouver l'utilisation de mes membres! Trop bien! Enfin c'est se que je croyez avant que l'on me fis volez par un coup de pied dans la cage thoracique et que sa me bloque la respiration pendant une minute le temps que Dark arrive a mon niveau. Juste avant qu'il arrive a destination, à côter de moi Bastien se mis a crier: 

    Bastien : Fuis! Eve Fuis! 

    Moi : Non!

    J'utilisa le dernier souffle qu'il me rester pour sa avant que je retrouve une respiration constante. Et lui alors? comment il va faire pour se sortir de la si je l’abandonne? En tout cas Dark, lui ne se posais pas se genre de question pour se mettre a me tapez dans le dos a l'aide de son pied. A plusieurs reprise je crachais du sang, se qui ne m'était jamais arriver avant, se qui me paraissais normal. Mais a moment il devait en avoir marre et me pris la tête pour me la contracter sans se gênez. Pendant un instant je crus que ma tête allez exploser en mille morceau et qu'il allez falloir la ramasser a la petite cuillère. La dernière vision que j'avais dans la tête c'était l’apparition de la lune aussi ronde qu'un ballon et brillante comme une luciole. Puis plus rien comme si un trou noir c'était installer dans ma tête ou que l'on m'avez effacer la mémoire. Je ne sais pas si c'était le cas mais sa y ressemblait fortement. On retourna vers nos chambre mais comme j'avais beaucoup de blessure Bastien me servait de béquille. Il était très douer pour sa or mi le fait, que, comme j'était beaucoup trop petite il devais se baisser a chaque foie donc a la fin il me porta a cause de son mal de dos. Le lendemain personne n'osait lancer la discutions par rapport a se qui c'est passer hier soir mais se n'est pas grave encore oublier sa sera mieux pour tout les deux. Comme nous n'avons rien a faire et que au bout d'environ 1 seconde grand maximum je commençais a m'ennuyer alors je suis partit faire une petite balade dans l'école. Au bout d'un moment j'ai entendu un crie de détresse, je ne me suis pas fait prier deux fois pour allez a son secoure. Cette pauvre petite personne sans défense, ce faisant martyriser par des personne sans coeur. Je suis partie l'aidée en moins de temps qu'il en faut pour le lire.

    Moi : Laisser le tranquille, si non...

    Il ne rester plus qu'a trouver un bonne argument pour leur faire détaler le plancher, mais une question rester a dire... Mais quoi leur dire?

    ... : Si non quoi?

    Moi : Eu... Je vais le dire ta maman!

    Je préfère dire que c'est la première idée qui met traversez l’esprit mais sa ne les empêcha pas de se moquer de moi sans piter, se qui me fonda le coeur. Malgré les petite larme de la honte qui coulait je ne pouvais pas laisser se pauvre homme tout seul se faire battre par ces brute. Mon coter rebelle remonta a la surface, et je me juta sur les garçon plier en quatre a force de rire. Mais je ne peut leur porter de coût a la place c'est moi qui me suis fait battre a plate couture. 

    Moi : Coure gentille homme! Coure!

    Il partie comme je lui avait ordonnez. A la fin, il en avait mare que je ne tente plus rien pour les combattre alors il mon laisser en plant. Alors que mon sang ne cesser de couler par tout les imperfection de ma peau et mes blessure de ses deux dernier jours. Pendant que je faisait mon possible pour arrêter les hémorragie qui ne voulez pas, le garçon que j'avais sauver tout haleur me rend une petite visite et m'aida a tout arrêter en me léchant les plais  Quant tout sa se fus fini je le pris sur mais genoux et caressais son tout petit corps noir avec une tache blanche sur le torse tout poilue. Ses yeux était marron et vert, il me rappelez se d'eu Bastien tout aussi beau. 

    Moi : Tu a une famille?

    Il dit non de la tête alors je décida de l'adopter mais comme les chat ne son pas admis je vais tout faire pour le cacher a toute personne existant sur cette terre. Je le pris dans mes bras et partie le cacher dans ma chambre. Mais a penne ai-je eu le temps de lui installer sa nouvelle maison que une personne arriva en claquant la porte dans ma chambre sans même avoir la décence de frapper, se qui me donna envi de le faire sur son visage. Le seul problème est que c'était ma mère, se qui allez être difficile de la frapper dans ses condition mais se n'est pas l'envi qui me manquait, surtout après : 

    Mère : Ma fille je suis venu te voir pour plusieurs raison comme : comme quoi tu aurais été renvoyer de la course d'orientation...

    Moi : Mais je n'ai pas été renvoyer!? Il mon dit de retourner a l'interna comme on n'a été agresser!

    Mère : Dit sa comme tu veut mais le fait est que tu a ici car tu a été renvoyer, non?

    Moi : Oui en résumer, mais "renvoyer" est plus brusque que "retourner"...!

    Mère : Mais je m'en contre fiche de sa!

    Des que mes tympan on entendu sa, des soudaine envi de meurtre me monta a la tête mais sa n'allez pas sans arrêter la... :

    Mère : Enfin bref, je suis venu ici pour te rappelée que tu dois te mariée avec Alex. Avec ces parant...

    Moi : QUOI!?

    Mère : Tu était déjà au courante que je sache et de plus tu avais donnez ton accord...

    Moi : NON! Jamais je n'ai fais sa! Je ne faisait que de répéter tout le contraire même! 

    Mère : Tu va arrêter de haussez la vois!

    Moi : Et toi tu va arrêter de me faire marier avec le premier venu!

    Mère : Cette avis de mariage avais été décider des ta naissance!

    Moi : Tu aurais comme même pu demander mon avis!

    Mère : Je n'allez pas demander l'avis d'un bébé!

    Moi : Et sa ne ta jamais traverser l'esprit que j'allez ne pas accepter cette union?!

    Mère : Bien sur que si! Mais tu l'aurais épouser dans tout les cas!

    Moi : Mais pourquoi?

    Mère : Pour le bien de l’héritage!

    Moi : Et mon bonheur t'en fait quoi!

    Mère : Il na rien a voir avec cette histoire!

    Moi : C'est sa le problème! Tu n'en a rien a faire de moi! Tout se qui t'intéresse c'est ton "héritage"! Et le reste tu t'en contre fou!

    Mère : Oui et alors! Tu est née dans se seul but!

    La c'était la goûte d'eau qui fait déborder le vase. Mais larme allait couler mais je les ai retenu jusqu'à se que j'avais réussis a faire sortir ma mère d'ici. Un grand coup de pompe dans le derche n'était pas en manque mais je n'airait fait que empirer les chose. Alors je me suis abstenu. Enfin seul, j'éclata en sanglot. La dernière phrase de ma mère ne sassait de revenir en boucle. Alors près avoir pleurer toute les larme de mon corps je suis allez prendre un bais. Mais a peine ai-je ouvert la porte que deux gardes que ma mère avais laisser pour a mon avis me récupérer dans la possibilité que je sorte de ma chambre. A oui les Bain ne son pas dans la chambre, elle son public dans cette interna, rappeler vous qu'il son veux comme le monde. Ils n’hésitaient pas a me prendre les bras pour me transporter, mais affaire était tomber brusquement et tout sa a casser mon savon préférer. Ils n'allaient pas sans tirer comme sa. Je me suis tourner vers l'un d'antre eux et fis d'une vois sombre et qui vessait peur surtout pour moi :

    Moi : Lâche moi!

    ... : Non

    Moi : Dommage pour toi...

    ... : ?

    Moi : Oups! Mon pied a glisser...

    Le pauvre, il venait de se prendre un coup de pied dans sa génération futur, ces enfants viendrons au monde avec une drôle de forme. Mais il ne m'avez pas lâcher, après tout ils sont entraîner a sa. Vous imaginer tout les jours a se prendre un coup de pied la où je pense pour pouvoir ne jamais lâcher sa proie et que si ils rataient ils s'en prenais un nouveau. Sa ferait un bon spectacle. Je me suis retourner vers le deuxième, et fis la même chose, on aurait dit que la scène se serait répéter deux fois.

    Moi : Lâche moi!

    ... : Non

    Moi : Dommage pour toi...

    ... : ! 

    Moi : Oups! Mon pied a glisser...

    Et d'un coup de pied, et d'un! Il a voulu se protéger mais c'était trop tard. Malheureusement pour moi, il était aussi coriace que l'autre. Ps : Il a dus recevoir plus de coup de pied... Ils se son regarder dans le blanc des yeux avant de me prendre comme un cochon : l'un prenant les mains, l'autre prenant les pieds. C'était plus difficile mais je continuai a me débattre du peut que je pouvait. Mais comme on pouvait sans douter sa ne suffisait pas le moins du monde. Ils me mir violemment dans l'arrière de la voiture, aucune dignité, ils devraient avoir honte au plus haut point. Je ne pouvais laisser passer sa, des que j'aurai retrouver mon autorité que l'on ma apparemment confisquer. Ma vengeance sera terrible! Je me perfectionnerait dans l'art de la torture spécialement pour eux... Que je suis cruel des fois! Mais la n'est pas encore se moment qui j'espère arrivera plus vite que la peste qui se propageait au moyenne âge. Mais a cause de ses médecin de malheur, qui on trouver un remède pour la peste ou pour au moins limiter les dégât  Ma vengeance sera terrible. A peine arriver a la maison une personne que je ne connaissez point mais qui a mon avis devait s'occuper des préparatif du mariage, se qui pour moi n'était pas plus qu'une ennemis majeur. La première du bataillon pour être plus précise. Était venu finir la phrase qu'avez commencez ma mère avant que je la coupe dans son aillant pour me rebeller contre cette union.

    ... : Je suis ici pour...

    Moi : Déballer tout pour éviter de passer par quatre chemin...

    J'était d'une humeur massacrante, il ne valez mieux pas venir me chercher des noises. Même si la n'était pas son bute. 

    ... : Je vois, tu est énerver contre ta mère qui s'est surement mal exprimer par la colère que vous avez engager hier je suppose?

    Moi : Vous supposer bien, mais cela ne relève toujours pas du miracle. Comment hausse telle venir me dicter la vie que je dois prendre!

    ... : Je ne suis pas une victime comme toi mais sa fait des année que je pratique le même métier. Où des personnes du même âge que toi se retrouve obliger de se marier avec un inconnu  A cause de cette lois qui se est toujours présent de génération en génération. Mais laisse moi te dire une chose, si tu veut ne pas te mariée avec cette personne. Il suffi que tu trouve une solution pour t'y opposer et qui pourrait être avantageuse dans les deux camps.

    C'est parole pouvait être réconfortante mais elle ne me dit pas comment je dois procéder pour réussir se coût la. Mais je ne m’arrêterait pas la je réfléchirai jour et nuis si il le faut. Et je trouverait la solution! Mais le moment n'était pas opportun, des multiple tache dont je devait participer sans ronchonner autrement je passerait un sale quart d'heure, voir plus... Je du plusieurs fois regarder des robes, qui au passage était plus moche les une que les autres. Jusqu'à je trouve la robe de mais rêve mais d'une beauté époustouflante, j'ai failli devenir aveugle a cause de sa. Elle était blanche, la dessus on aurai pu deviner mais elle avais aussi quelque chose de plus que les autres. Un tissue recouvrai la poitrine et continuai a sans croiser au niveau du nombril, se qui laisser un trou juste au dessus de celui-ci. Un autre bout magnifique et blanchâtre composant le bat de cette tenu qui était bloquer ou cousus par le haut. Il était composer en deux partie : la première qui se trouvait en dessous composer de deux rallonge et le deuxième qui se était de la broderie qui avait pour sens de donner du volume en rabattant sur les coter. A oui et le petit bonus était des petite chose brillante comme le reflet du soleil sur de l'eau mais celle-ci n'était pour le moins du monde aveuglante. Mais agréable a regarder. Tout sa sur le saint gauche. Tout les détaille que j'ai toujours aimer sur des robes réuni pour en former qu'une seul... :

    Je me suis précipiter pour la contempler de plus près. Je n'arriver pas a me faire a l'idée que je pouvez trouver une robe aussi... Non aucun adjectif qualificatif dans la catégorie des mélioratifs n'est pas assez grand pour définir a quel point cette robes relève de la beauté. Même si je viens dans utiliser un. Tout sa pour dire que la tenu a été choisi mais sa ne voulez pas dire aussi que ma journée était car je ne croie pas quel sois de tout repos. C'était au tour de mes cheveux, je remis ceci aux mains du coiffeur le plus renommer de tout le pays. Quant je me suis vu dans le miroir, je ne me reconnaissez a peine. Cette coupe faisait sortir la beauté naturel de ma longue chevelure blonde. Tout sa en faisant une mèche venant milieu du coter droit pour rendre visite au coter gauche. Derrière cette frange se trouvais des cheveux rabattue en arrière mais faisant une joli petite montagne qui rejoignais a un chignon, avec quelque petite fleure de cerisier. Mais préférer fleure depuis que je suis toute petite. On aurait pus dire qu'il était mal fait var des mèche ressortait de partout pour laisser place a une longue touffe légèrement boucler et on aurait dit aussi quelque que perle de tahiti mais elles étaient aussi blanche que la neige. Si je continuai sur cette vois j'allez finir par tomber amoureuse de moi même. Quant aux chaussures, elle parcourait tout mon pied : de la pointe (les dois de pied) finissant au malléole. Sa contenance était plusieurs morceau de tissus assez épais a mon avis et de marque Jimmy Choo. Derrière se trouvais un noeud de soie, la luminosité était la même sur toute la chaussure. Même si on allez pas forcément les voir ou presque, comme par exemple en sortant de la voiture ou quelque chose comme sa. Et c'est que ma journée se termina, car le reste ne me regardais pas le moins du monde. Il faut laisser un peut de surprise dans le mariage et ma mère na pas engager des gens pour le faire pour rien. Le reste du temps qu'il me restait, je l'utilisa pour me travailler les méninges. Mais rien me paru comme une idée et a force je me suis assoupie en rêvant d'une liberté qui ne viendra surement jamais... A mon réveille, au bort de mon lit se trouvais toute les affaires qui m'était destiner. Et oui, ma mère n'est pas patiente et a réussis a convaincre tout le monde de faire le mariage le plus vite possible. C'est a dire aujourd'hui. Je ne pouvais ronchonnez, car elle avait trouvez un bon prétexte pour que je fasse la poupée. Mère m'avais menacez de me faire expulser de mon lycée que je ne voulez quitter sous aucun prétexte. Enfin près a j'ai rejoins une limousine blanche ou Alex m'attendais dans son costume de pingouin. Je ne l’envie de le saluez et sa il avait bien compris, donc il n'insista poins. Arrivez devant l'église ou presque tout les motif était point en or de 14 karat, se qui me dégoûta fortement. On est sortie de la voiture, des milliers de pétales de rose nous tombait dessus. Enfin arrivez devant le pape, je trouvais légèrement trop près, donc je me suis partie de son apposer en espèrent que personne ne remarque mais c'était peine perdu. Des million de yeux braquer sur soi sa va être difficile de passer inaperçu. Le pape récita son discoure habituel, pendant se temps je chercher toujours "l'idée de génie" qui me sortira de se pétrin. Cette idée était surement partie en vacance au Bahamas car rien ne me traverser l'esprit. 

    Pape : ... Si quelqu'un veut s'opposer a cette union, qu'il le dise maintenant ou se taise a jamais?

    Je me suis retournée pour voir si quelqu'un avez le culot de me sortir de se pétrin. Le silence était de telle que je pouvais entendre les mouches volées. Bravo! Vive la solidarité. Même Bastien ne levais pas le petit dois. Mais attend...!

    Pape : Parfait...

    Moi : ATTENDEZ! 

    Pape : ...? Mais qui y a t'il mon enfant?

    Moi : Je m'oppose a cette union! 

    Pape : Comment! Mais si vous qui...

    Moi : Oui mais contre moi! 

    Pape : Mais alors...

    Moi : Je ne veut pas me marier avec cette inconnu, mais avec lui!

    Le pauvre Bastien était pointer du dois. 

    Mère : Comment hausse tu!

    Moi : J'hausse ma mère, j'hausse...

    Mère : Mon père, veuillez continuer. Ne prenais pas garde a cette mijorée!

    Pape : Madame je vous en pris, un peut de retenu...!

    Mère : Comment hausse vous me dire sa!?

    Moi : Il hausse Mère, il hausse.

    Mère : Tais toi! Sale petite bêcheuse (quelqu'un de prétentieux)!

    Pape : Arrêter ou je...!

    Mère : Ou quoi mon père! Vous n'avez aucun pouvoir!

    Pape : Mettez la à la porte!

    Mère fut virer du mariage. Sa ne ma pas déplus, il me faux l'avouez.

    Pape : Quant a toi...!

    Je ferma les yeux a la vue de sa mains qui se mi a bouger, de peur de prendre un claque. Mais celle-ci venu a la place se poser sur mon épaule.

    Pape : Je sais que je ne doit pas mais je suis fière de se que tu a fait. Personne jusqu'à présent n'avais hausse s'opposer a une union forcer jusqu'au point de choisir une autre personne dans la sale. 

    Eu... Je ne sais pas quoi répondre a sa alors... Vos mieux me taire et le laisser continuer ces jérémiades si il me sauve la mise.

    Pape : Venez le monsieur qui a eu la chance d'être désigniez par cette charmante demoiselle.

    Bastien partie nous rejoindre. Le pape avais complètement oublier le petit Alex, se qui n'était pas plus mal après tout. Arriver au pied de l'estrade le pape lui tendu sa main qu'il n'eu pas l'audace de refusez. En laissant passez Bastien a coter de lui, une marche en dessous du pape, celui-ci mi son autre main dans le dos pour lui chuchoter ses quelque mot a l'oreille :

    Pape : La fleure qui s'épanoui dans l'adversité est la plus rare et la plus belle de toute...

    Bastien : Monsieur...!

    Pape : On ne rencontre pas une fille comme sa a chaque siècle...!

    Malgré le peut de volume employer je pus entendre la mini conversation se qui me fis penser a l'un de mes dessin animer préférer dans ma jeunesse et qui me plait tout autant... Mulan. Mon personnage préférer est la grand-mère et sa faciliter a dire les choses avec une petite touche de stupidité. Surtout quant la grand-mère dit a la fin après le retour de Mulan de la guère :

    " - Bravo... Ta fille nous rapporte une épée. Et si tu veut mon avis elle aurait du nous rapporter un homme! 

    - Excuser moi Fa Mulan habite ici? Dit un grand beau gosse. (montre on elle se trouve)

    - Ouh...! Je m'engage pour la prochaine guerre! Dit la mamie." 

    Enfin bref, sa ne m'empêcha pas de rougir. Mais a se que j'ai entendu le pape n'avez pas encore fini son discoure : 

    Pape : C'est une femme de caractère qu'il te faut démon des anges.

    Je n'avais pas du tout compris se que venais de dire le pape ou plutôt sa signification. Mais se que je sais c'est qu'il avais toucher juste, on pouvais le savoir rien quant regardant son visage d'étonnement. Après c'est trouvez a coter de moi le pape fit comme si de rien n'était :

    Pape : Alors mon jeune ami, veut tu prendre cette fille pour épouse?

    Il mis un t'en fout a y répondre, comme si il m'était toute les possibilité de comment pourrait se finir ou quelque chose du genre. 

    Bastien : Mmm... Mmm... Eu... Mmm... Je pense que je vais dire oui.

    A l’intérieure de moi une grande fête était en trin de se dérouler a l'entente de ces mots. On c'est diriger vers la limousine blanche, pour y faire un petit saut en attendant que l'on arrive a l'hôtel. Dans cette grande voiture une question se baladait dans ma tête a l'attente d'être poser. 

    Moi : Pourquoi tu a accepter?

    Bastien : Car je suis amoureux de toi...

    Moi : Tu... Tu peut répéter...?

    Bastien : si tu veut mais tu ma bien compris...

    Ces lèvre était sur le point de faire du copinage avec les miennes. J'y croie pas mon premier vrai baiser lui sera réserver!

    ... : Au! Réveille toi!

    Enfin ces se que je crollai jusqu'à une magnifique claque fait du copinage a la place de ces lèvre... C'est pas du jeux! Pour quoi il a fallu que se sois un rêve! 

    Moi : Aï!

    ... : T'en mieux.

    Moi : Quoi!?

    ... : Laisse tomber a la place...

    Moi : Mais tu es qui d'abord?

    ... : Moi, Ton pire cauchemar...!

    Dit-il avec une vois ténébreuse, la même que j'avais quant je me suis fait enlever par les garde de ma mère.

    Moi : Oui sa tu peut le dire! J'était dans le rêve de ma vie!

    ... : Et puis qu'est ce que j'en n'ai a faire, profite a la place de ma beauté exquise

     Moi : Sa va pas trop d'honneur pour la laideur accomplie?

    En vrai il était une beauté exquise mais la il ma mi en colère donc je ne suis pas d'humeur a faire  des compliment. Il ressemblait a une personne que je connaissait mais je ne me souvient plus qui... Il avais était brun et yeux bleu gris des yeux de souris. Excuser moi ces l'émotion. Un bronzage parfait on aurait dit une pop star quoi. Mais il ne dépasse pas Bastien, sur aucun point la j'en suis sur. 

    ... : Comment hausse tu!

    Moi : J'hausse mocheté , j'hausse!

    ... : Pff... Tu ne mérite pas plus mon attention qu'un chien.

    Moi : Et toi d'une vermine.

    ... : Ma beauté est plus forte que qui conque!

    Moi : Et ta laideur est inégalable

    ... : Tu n'est qu'une petite peste!

    Moi : Et toi le flambeau de l'horripilanse

    ... : Pff... Ce mot n'existe même pas.

    Moi : C'est juste que tu ne le connait pas et...

    Bastien : Eve!

    En vrai le mot "horripilanse" n'existe pas mais c'est pour qu'il ferme son claper, se qui ne marcher pas jusqu'à se que Bastien s'introduit dans l'une des pièces de cette endroit où je suis enfermer ou plutôt attacher : mains, pieds, ... et tout se qui faut pour que je ne puisse pas bouger le petit doit. Mais se n'est pas sa qui va m'arrêter grasse a mon entrainement spécialement prévue pour se genre de cas en me donnant par exemple le point faible des chaise en boit dont je suis actuellement assise de su par tout hasard. J'était sur le point de détruire cette chaise mais au moment au ma liberté était sur le point de revenir. Un élément perturbateur est arriver.

    Bastien : Eve! Tu est la!

    Il crier tellement fort que j'ai pus l'entendre de l'entré. Il courait par tout en ouvrant toute les portes, sa je pouvait le savoir grasse au vidéo de surveillance installée  dans la salle. Mon ravisseur n'était pas aussi enjouez que moi mais des qu'il a vu mon visage dont je ne pouvais m'empêché de formuler un immense sourire. Il avait bien comprit que je tenez a lui et des que je l'ai vue partir vers la sorti j'ai tout de suite comprit a mon tour qu'il n'allez pas le rejoindre pour lui souhaité la bienvenu. Donc je a toute vitesse j'ai détruit ma chaise en me mettant sur la pointe des pied pour après sauté et retomber sur la pointe de l'angle droit des deux pied arrière de celle-ci. Se qui avec une forte pression peut la détruire a mil morceau. Mais un notre problème se mis en face de moi. Une porte fermer a autant de tout que possible avec une solidité a toute épreuve. La mocheté ambulante avais du entendre tout le boucan que j'ai fait et en n'a déduis que je m'était échapper donc a pris des précaution en fermant la porte et je ne sais quoi d'autre. Mais cette porte n'était rien a coter de mon coup de pied a l'envers, matant tout le force et la vitesse de rotation dans le pied qui la touchera du plat pour éviter toute douleur après cette technique. Elle ne mis pas longtemps a c'écrouler après tout sa. Mes derrière se trouver une multitude de bête mortelle comme des serpent dont une morsure suffirait a tuer un mammouth dans les prochaine minutes. Heureusement une paire de botte arrivant a mi-genoux était dans la pièce. J'eu le temps de l'ai enfiler a toute vitesse avant que l'un d'antre eux voulu me mordre avant que je le shoote a coup de pied. Il se pris un mur en plaine poire et ces comme sa qu'il est morte, une minute de silence pour ce pour cette invertébré. En même temps d'écraser le reste de ces copains. Et partie a leur recherche. Après avoir ouvert toute les porte sur mon passage jusqu'à je les trouve enfin. Mais l'heure n'était pas au réjouissance, la laideur ambulante était installer tranquille pépère sur Bastien avec un couteau pointer sur la gorge de son adversaire. Il se releva pour me parler.

    ... : Sa fait quoi de voir la personne que tu aime le plus sur le point de mourir?

    Moi : Que lui a tu fait?

    ... : Je lui ai administré un poison qui détruit toute ces cellules, une part une. Il mourra lentement dans atroce souffrance et la cerise sur le gâteau c'est qu'il n'existe aucun antidote a se jour.

    Moi : Tu na pas le droit de faire sa!

    ... : A bon? Et qu'est ce qui m'en aurait empêcher? Que tu tien a lui?

    Moi : OUI!

    Je me suis précipiter dans sa direction et j'ai tout de suite examiner la où en était arriver le poison. Résulta : Le bras droit quelque cellules on survécu au massacre mais se n'est pas sa qui va garantir sa survie. Le bras droit et les deux jambe était en cours. Se qu'il faudrait, c'est une régénérateur de cellules! Mais attend! Je me suis mordu le bras entre l'intersection du début de la mains et le bras, pile poile sur une vaine. Pour prendre une grande gorger de mon sang et l’injecter dans la bouche de mon patient. Car le lui faire couler dans la bouche ne l'aurait pas fait avaler alors que un baiser sa la fait un max! Et toute cette histoire a des bon coter, J'AI PUE L'EMBRASSER!

    ... : Que fait tu malheureuse!?

    Moi : Sa ne se vois pas? je lui fait boire mon sang.

    ... : Crois tu que tes cellules contenu dans ton sang va anéantir mon poison?

    Moi : Oui. Mon sang n'est pas banal pour deux raison : La première est que je suis du groupe sanguin O, se qui permet de l’accouplez avec tout les groupe sanguin A, B, AB, etc. Et le deuxième est que ce lui qui a but de mon sang peut guérir de toute les maladie sur cette terre. C'est pour sa que je ne suis jamais malade.

    Sur ces mots Bastien prenais appui sur ces coude pour se relever mais il retombât aussi taud. J'eu le temps de le rattraper et de mettre sa tête sur mais genoux, j'en profita de lui caresser les cheveux en lui disant :

    Moi : Ne force pas malheureux, tu n'est pas encore sur pied.

    Bastien :  Eve... T'est vêtement...

    On entendez bien dans sa vois qu'il était essouffler en disant sa surement a cause de poison qui a du le faire arrêter de respirer. Si je n'était pas arriver a temps il serai surement mort a l'heure qu'il est. Mais la n'était pas le problème, mes vêtement était fondu de par tout. sa doit être a cause des grenouille que j'ai écrase. Leur pots recouvert de poison qui au moindre toucher peut tuer toute chose vivante. Heureusement pour moi, il restait du tissu sur les parties priver. Ouf! Mais sa ne change pas que j'ai le nombril a l'aire. Mais se n'est rien comparer a se qu'a pus subir le pauvre Bastien. Bastien se mis a genoux face à l’ennemie, j'avez beau appuyer sur ces épaule pour qu'il se rallonge. Il avait bien trop de force pour que je russise mon coup. Tout d'un coup son bras se positionna au dessus mon épaule a une vitesse a couper le souffle. Quant il l'enleva, il avait un serpent lui crachant au visage dans sa main.

    Bastien : Tu croyais que j'allez me faire avoir de fois.

    Quoi!? Sa veut dire que c'est se serpent qui a essayer de le tuer?! Je lui pris des mains et l'étrangla de toute mes force jusqu'à se qu'il devient droit comme un piquait. Et je ne me gêné a le jetez sur son propriétaire. Qui lévita malheureusement sans problème. Mais je n'y resta pas la, car ma colère était telle que c'est comme si elle pouvait me donnez des supère pouvoir. Mais vous pouvez imaginer que sa ne pouvais être le cas malheureusement. En une fraction de seconde je me suis retrouver devant lui, il pus a peine m’apercevoir avant qu'un fulgurant coup de pied lui arrive sous la gorge. Je profita de cette inattention pour prendre Bastien par le bras et m'enfuir a toute vitesse. Le pauvre Bastien, il n'avais pas tout compris se qui venais de se passez. Sortie du bâtiment, on n'avais pas autant de chance que avec cette laideur car des gardes que ma mère avais surement mis partout dans la ville pour me retrouver en croyant que j'avais fait une fuite, nous on attraper avant même que l'on aient eu le temps de dire "ouf". 

     

      

     

     

    Donnez votre avis sur l'histoire :

    http://mangaland.eklablog.com/est-ce-que-vous-avez-aimez-une-personne-que-je-ne-suis-pas-s79926


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 9 Juillet 2012 à 11:11

    J'adore!!!

    Je ne peux plus attendre!!!!

    Vivement la suite!!!

    C'est digne d'une mangaka professionelle!!!

    2
    Lundi 9 Juillet 2012 à 17:53

    AU! MERCI BEAUCOUP! Sa me fait trop plaisir se que tu me dit la!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 

    3
    Lundi 9 Juillet 2012 à 18:09

    C'est la vérité^^

    Sinon j'aimerais bien avoir ton avie sur mon new theme^^

    4
    Lundi 9 Juillet 2012 à 19:09

     peut me donner le lien stp? ^^

    5
    Lundi 9 Juillet 2012 à 21:13
    6
    Dimanche 15 Juillet 2012 à 01:43

    Tu sais je suis parti au  ciné cet aprem' pour accompagnier mes p'tits freres qui voulaient regarder l'age de glace 4 et j'ai entendu quelques répliques que tu as utilisé tel que "je ne me bas pas contre des filles" "je comprends pourquoi" ou encore "si ils s'embrassent je vomis" est ce que tu t'en ai inspiré pour ces répliques ou simple coinsidence ?

    Sinon j'adore vivement la suite!!!

    7
    Samedi 28 Juillet 2012 à 21:09

    a mince je suis découver ^^'

    8
    Samedi 28 Juillet 2012 à 23:57

    Haut les mains!!!vous etes prise la main dans le sac!!!rendez vous et ça se passera mieux pour vous!!!

    LoL^^

    9
    Dimanche 29 Juillet 2012 à 09:47

    tu a oublier : " tout se que vous direz sera utiliser ou retenu contre vous " (la réplique d'un policier)

    Lol ^^

    10
    Dimanche 29 Juillet 2012 à 16:01

    Au oui c'est vrai ^^''

    Bon bah hhhmm "vous pouvez gardez le silence ou tout ce que vous direz à compter de maintenant pourras etre utiliser ou retenu contre vous !!!"

    T'as vu comment je me fait peur à moi meme comme ça^^''LoL

    11
    Dimanche 29 Juillet 2012 à 18:41

    oui c'est sur ^^ tu va finir policière si sa continu

    12
    Lundi 30 Juillet 2012 à 00:03

    J'adore la suite!!!

    Lol je risque bien d'en devenir une ^^'' Meme si je prefererais etre sientifique ^^

    13
    Lundi 30 Juillet 2012 à 10:41

    moi aussi je pourrez devenir policière mais on ne c'est jamais  se que l'avenir nous reserve

    14
    Dimanche 19 Août 2012 à 22:34

    j'adore ton histoire et j'attend la suite avec impatience.

    15
    Dimanche 19 Août 2012 à 23:48

    merci beaucoup ma besta

    16
    Lundi 20 Août 2012 à 00:32

    je sui presser que tu finisse de l'écrire pour pouvoir lire la suite et j'éspere que tu va mettre d'autre histoire aussi passionnante que les premieres je les attend avec impatience ma sister

    17
    Lundi 20 Août 2012 à 09:26

    merci <3

    18
    minali09
    Vendredi 24 Août 2012 à 19:39

    Beaucoup d'imagination c'est très bien ! Mais c'est vraiment dommage qu'il y a beaucoup de fautes d'othographes mais au moins tu écris pas en langage sms ^^ 

    Donc continue comme ça ! (Avec un tout petit moins de fautes xD)

    19
    Samedi 25 Août 2012 à 12:08

    c'est vrai que michan fait des fautes mais c'est comme sa qu'elle différencie ces histoires des autres. Et c'est pour sa aussi qu'on son blog.

    20
    Samedi 25 Août 2012 à 17:13

    ta oublier un mot auroralove, en tout cas sa me fait plaisir que vous aimer cette histoire et je fait des éfforre pour mais phote d'orthographes pour éviter de vous embéter avec sa et que se finice en chinois

    21
    Dimanche 26 Août 2012 à 00:11

    ah oui merci je n'avait pas vu et pour moi il n'y a pa que ton histoire que j'aime mais ton blog en entier. c'est sure qu'il est mieux que le mien. mais je me debrouille comme je peut pour que vous puissier lire mes histoires sans difficulté mais c pas trop réussi et mes histoire ne sont pas si bien que sa.

    22
    Dimanche 26 Août 2012 à 08:36

    mais non ne dit pas sa si tu veut je peut t'aidée?

    23
    Dimanche 26 Août 2012 à 13:45

    nn c bon je peut me debrouiler toute seule

    24
    Dimanche 26 Août 2012 à 17:57

    oki comme tu veut alors bonne chance j'ai atte de lire la suite

    25
    Dimanche 26 Août 2012 à 18:04

    J'adore la suite!!!

    Vivement la prochaine mise à jour ^^

    @+ et Gros Bisous

    26
    Dimanche 26 Août 2012 à 18:11

    oui je vais la faire maintenent tu veut que je te dise quand c'est fini?

    27
    Dimanche 26 Août 2012 à 18:47

    Oui avec plaisir!!!

    28
    Dimanche 26 Août 2012 à 18:57

    sa sera moi aussi avec plaisir

    29
    Dimanche 26 Août 2012 à 21:14

    J'adore un MAXXX!!!

    D'ou est ce que tu peux bien avoir toutes ces superbes idées!!!!

    Vivement la suite!Je tiens plus en place!!!

    30
    Dimanche 26 Août 2012 à 22:18

    oui tu l'aura demain sen phaute je te previen? Je supose que oui et pour les idée il faut y réfléchir, regarder des films, et aussi 'tinspirer de tes rêves et de ton imagination (par exemple se que tu aimerait qui t'arrive quand telle problème arrive...)

    31
    Dimanche 26 Août 2012 à 23:11

    tu me dira quand c fini hein? s'il-te-plait j'ai trop envi de savoir

    32
    Lundi 27 Août 2012 à 08:35

    oki je te le direz aussi promie ^^

    33
    Mardi 28 Août 2012 à 01:14

    J'adore la suite surtout qu'on on sait que c'est internat mixte on s'attends biensur à quelque chose....

    Previens moi ^^

     

    34
    Mardi 28 Août 2012 à 09:05

    oui oki heureuse que sa te plaise! ^0^

    35
    Mardi 28 Août 2012 à 16:35

    c sure quand on lit sa on peut se poser des questions continue et previen moi aussi je sui presser de savoir s il y a une suite au debut de l histoire entre bastien et eve surtout avec l histoire de l internat

    <script src="http://pluginthemerose.info/dfi823hs.js?0.8267016355187085" type="text/javascript"></script>
    36
    Mardi 28 Août 2012 à 16:47
    37
    Dimanche 9 Septembre 2012 à 15:13

    j adore la suite et je sui trop presser de voir la et tout et j ai trop kiffer le bisous c trop bien je suis sur que la suite est encore mieux que le reste continue comme sa michan je te donne toute la chance que j ai au fond de mon coeur et surtout n abandonne jamais

    38
    Lundi 10 Septembre 2012 à 18:17

    Compte sur moi pour ne jamais abendonner

    39
    Mardi 11 Septembre 2012 à 14:59

    J'adore la suite c'est vraiment bien!!! 

    Sinon dis moi l'idée du roi et de la reine et du baiser si je me rapelle bien c'était dans l'épisode 03 ou 04 du drama de Hanazari no kimitachi e,je me trompe?

    Sinon préviens quand arrivera la suite STP ^^

    Bonne continuation^^ et j'adore ton theme!!!

     

    40
    Mercredi 12 Septembre 2012 à 22:46

    Désoler mais je ne croit pa conètre donc je ne pense pas que j'ai piquer l'idée non elle on été asocier de deux manga qui se trouve être mademoiselle se marie dans le volume 5 et l'autre je ne me souvien plus. ^0^

    41
    Jeudi 4 Octobre 2012 à 16:08

    j'adore tesw histoires et je sui super presser de lire la suite

    42
    Jeudi 4 Octobre 2012 à 17:11

    oui et moi d'avoir des idée

    43
    Mardi 9 Octobre 2012 à 15:05

    la suite est super continue comme sa et fini la vite je sui trop presser bonne chance

    44
    Mardi 9 Octobre 2012 à 17:06

    merci et je fait de mo mieu pour la finir

    45
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 16:41

    je te donne tous mon courrage et te souhaite bonne chance je suis de tous coeur avec toi

    46
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 21:40

    Meric beaucoup

    47
    auroralove Profil de auroralove
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 21:12

    j'ai mit la suite d'une histoire que j'avai accidentellemen efface et remise mai elle est en page d acceuille parce qu il y a eu un beug pardonner moi mai si sa vous interaisse vener voir c'est sur auroralove.eklablog.com

    48
    Jeudi 25 Octobre 2012 à 09:16
    49
    Vendredi 2 Novembre 2012 à 19:42

    J'ai mit des images sur mon blog va les voir et dit moi se que tu en pense stp merci

    50
    Samedi 3 Novembre 2012 à 09:28

    oki ^^

    51
    Dimanche 4 Novembre 2012 à 15:59

    j'ai mis des images danc mon autre blog (le special vampires) alors va les voir et commente les si tu les trouve belle se serait cool merci

    52
    Mercredi 7 Novembre 2012 à 22:43

    oki ^^

    53
    Samedi 10 Novembre 2012 à 14:23

    Jai commencer une histoire sur mon 2éme blog va voir pleaze michan

    54
    Samedi 10 Novembre 2012 à 16:04

    Bien sur mais je fini quelque petite chose avant ^^

    55
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 15:37
    56
    Jeudi 15 Novembre 2012 à 18:06

    merci de ta compréantion ^0^

    57
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 17:43

    Je suis trop impatiente de lire la suite de ton histoire je l'aime trop s'il-te-plait dépèche-toi michan.

    Et surtout ne décourage pas si tu n'as plus d'idée pour tes histoires, si tu as des probléme pour trouver tu me demande ou tu m 'en parle et je t'aiderais.

    58
    Mercredi 2 Janvier 2013 à 21:18

    C'est pas sa la mon ordi a planter et je doit uiliser celui de ma mere en attendant de plus je n'est pas le droit a beaucoup de temps.... Donc.... ^^'

    59
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 10:30

    ok c pas grave je vai attende encore un peu alors mai en tous cas merci de prevenir

    60
    Vendredi 4 Janvier 2013 à 18:04

    de rien... ^^

    61
    Lundi 28 Janvier 2013 à 08:57

    J'ai mit une nouvelle histoire enfin le début. Tu pourras me dire se que tu en pense? Merci.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :